AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle habitante de ces contrées [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Féminin . 70
. 12/10/2007

ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Une nouvelle habitante de ces contrées [Libre]   Mar 16 Oct - 18:46

Combien de temps qu'elle marchait ? Elle même ne savait pas. Elle avait vu défiler de longue plages de sables fins, celles où le soleil tape, celles qui semblent éternelles et imperturbables, celles où l'ennui frappe à la porte à toute heure de la journée, et encore, y avait-il une notion de temps, là, quelques parts en ce monde ?
La chaleur fit ensuite place aux fraicheurs et à l'humidité des forêts denses, celles où la couleur verte devient lassante, celles où les animaux se refugent et où les insectes sont sur leur territoire. Où mettre ses pieds ? Elle même ne savait pas. Elle avait du tomber plus d'une fois, elle ne comptait plus et n'en avait d'ailleurs pas la force.
Puis l'obscurité gagna les yeux tout aussi sombres de la jeune femme, ses pieds écorchés rencontrèrent la roche, ses bras recherchaient le chemin, le silence devenait lourd, la solitude aussi, et pourtant, le danger semblait pouvoir surgir de toutes parts.
Où allait-elle ? Elle même ne savait pas, il s'agissait d'avançer, rien d'autre de suivre le tracé de ce qui s'averrait être une grotte.
Après une interminable marche, une sortie, des cascades et tout un tralala, son regard se confronta enfin à un portail. Portail; signe de vie. Les bruits joyeux qui émannaient de derrière n'eurent même pas le temps d'exaspérer la succube.

Ses bras poussèrent la porte immense, et elle se retrouva enfin là où elle devait aller. Un instant, elle avait douté. Son périple s'arrêterait-il un jour ? Pourtant les nouvelles arrivées se multipliaient sur ces terres, et jamais ne lui avait-on parlé d'un avant-goût aussi long de ces dernières. Mais peu importait.
Ici, il faisait nuit, et pourtant, la ville grouillait de monde. Tant mieux, elle n'aurait que l'embarras du choix quant à sa nourriture.
Henné accrocha bientôt le regard d'une jeune femme. Très séduisante, fallait-il l'avouer ? Non, puisqu'à présent, après qu'elle ait été remarquée par la démone, chaque seconde la rapprochait de la mort et personne, non, plus personne n'aurait l'occasion de le remarquer.
Son long habits rouge traînait derrière elle. La succube avait senti de nombreux regards se poser sur elle, mais ce soir, elle n'allait pas manger de l'homme, non, aujourd'hui, son menu allait changer, et elle n'aurait même pas besoin de préparatifs charnels.
Henné s'avança vers la femme, et fit mine de demander son chemin, d'un air si froid, que son interlocutrice fut quelque peu ébettée. Qui pouvait être cette inconnue, aussi froide et impolie, mais qui pourtant me regarde d'un air entendu ? A peine eut-elle le temps de répondre à cette question, la femme fut mordue, assomée, et déchiquetée...

__

La succube essuya ses babines d'un revers de manche, et observa les alentours. Elle n'aurait peut être pas du tuer cette femme, où alors lui laisser le temps de lui indiquer son chemin. Car Henné se retrouvait à présent seule, perdue, et contrainte à demander de l'aide, ce qui avait toujours été contraire à sa manière de vivre et de penser...
Revenir en haut Aller en bas
Ino Kaï
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Masculin . 177
. 18/05/2007

ID Eldohlien ( cliquez )

. Sweet Melody .
:
190/250  (190/250)
:
190/250  (190/250)
:
MessageSujet: Re: Une nouvelle habitante de ces contrées [Libre]   Jeu 18 Oct - 19:47

[Coucou =D , un peu long à venir désolé ^^ ]

C’était par cette glaciale nuit d’automne que Wakizashi arpentait les toits de la ville en guise d’un quelconque met . Accompagné de sa fidèle tigresse Mizuki .
De manières générale le jeune elfe noir était quelqu'un de plutôt irascible et asociale , le contacte avec les humains qui déambulaient des les ruelles en contrebas le dégouttait . Il préférait à l’accoutumé la solitude et la tranquillité .
Il n’était pas bien gâté , nul repas ne se présentait à ses yeux sous quelques formes que se soit . Sous l’effet de la faim , il devenait agressif , et cela ne présageait rien qui vaille . Il arrivait au bord de la maison sur laquelle il évoluait , par chance un fil à linge était tendu jusqu’à la prochaine bâtisse . Il entreprit alors un véritable travail de Funambuliste ; il écarta les bras afin de lui procurer un équilibre optimal . Il ne fallait pas qu’il regarde en bas , il n’avait pas spécialement le vertige , ni de déséquilibre interne , mais se retrouver à cette distance l’impressionnait tout de même , il fallait l’avouer …

Il évaluait la distance à environ 10 mètres , c’était faisable , il se devait de prendre en compte le facteur vent qui ne jouait visiblement pas en sa faveur . Il posa la tigresse sur son épaule , ferma les yeux , prit une grande inspiration , bloqua son diaphragme puis se lança . Il ne respirait plus , une ride venait prendre place entre ses sourcils , traduisant ainsi la concentration dont faisait preuve le jeune homme . Il sentait le vent s’engouffrer dans ses cheveux , il avait la sensation de voler , il prenait son temps . Mais au fur et à mesure qu’il avançait , il se demandait s’il avait réellement bien fait de s’empêtrer dans cette galère … Fallait-il vraiment qu’il aille jouer les funambules à cette hauteur en pleine nuit ? De toute façon cela ne servait à rien de s’apitoyer sur son sort , car il ne pouvait pas revenir en arrière . Il fallait qu’il reste serein , il retenait toujours respiration afin de bouger le moins possible .

Soudain , une rafale de vent vint le déséquilibrer ; il se pencha instinctivement pour s’exposer le moins possible à la fureur du mistral . Il se balança dangereusement dans le vide , mais resta sur la corde . Il relâcha l’air contenu dans ses poumons et s’essuya le front du revers de sa manche ; en effet des gouttes de transpirations indésirables se faisaient de plus en plus dérangeantes . Il rouvrit instinctivement les yeux et s’aperçut qu’il était à la moitié du chemin , les cinq derniers mètres allaient s’avérer être un véritable calvaire !
Il n’aurait su dire pourquoi , mais il sentait que la distance s’allongeait au fur et à mesure qu’il progressait , mais pourquoi cette sensation étrange ? Il n’avait malheureusement pas prit en compte le facteur poids lors de son entreprise , il ne l’avait pas soupçonné , mais le fil commençait sérieusement à se détendre ; cette corde qui à l’accoutumé n’était habituée qu’à soupeser des vêtements humides , n’avait sans doute pas était conçue dans l’optique de supporter un elfe et un tigre aussi jeune soit-il …

Le fil à linge était attaché , au rebord d’un balcon en fer ; après un examen rapide de la barrière , il vit les traces de la corrosion du à l’eau , de surcroît , la pierre dans laquelle le garde fou était planté , n’était autre que du calcaire , et comme il avait plu des trombes d’eau durant les derniers jours , les roches poreuses commençaient à s’effriter sous la pression de son poids .
Le jeune homme lança un regard approbateur à Mizuki et lui dit d’un ton taquin :


« Accroches toi ça risque de secouer … »

Il lui fit un clin d’œil , et n’eut pas le temps de dire ouf que le balcon lâcha pour de bon ; il plaqua la jeune tigresse contre lui et de son autre main , se saisit de la corde qui venait de céder . Celle-ci vint décrire un arc de cercle en rasant le second bâtiment au quel elle était accrocher , le jeune homme toujours cramponné à son extrémité .
Il comptait tenir jusqu'à ce que l’effet de balancier cesse , mais il n’avait pas pris en compte le drapeau d’un bâtiment qui était devant lui ; la corde vint s’enrouler autour et de par la force centrifuge , le jeune elfe noir se fit expulser droit devant à toute vitesse . Il n’eut pas le temps de différencier le ciel de la terre qu’il atterrit , la tête la première dans une échoppe d’épices . Son atterrissage forcé provoqua alors un nuage multicolore mêlant poivre , curry , farine et bien d’autre produits alimentaires . Il se releva laborieusement et s’épousseta , éternua deux ou trois fois , puis regarda si Mizuki se portait bien . Elle se léchait les poils pour enlever toutes ces épices de son pelage ; son maître esquissa un léger sourire attendrit . Mais quelque chose le gênait , quelque chose de bruyant à vrai dire mais que cela pouvait-il bien être ?

Il se retourna et aperçut le supposé propriétaire de ce qui était maintenant un tas de miette . Il vociférait toutes sortes d’insultes à son égard , mais cela lui était complètement égale , jusqu'à ce que le marchand pose sa main crasseuse sur son épaule en disant :


« Si tu croix que tu vas t’en tirer comme ça gamin , tu te mes le doigt dans l’œil ! »

Le jeune elfe noir détourna légèrement la tête , afin de voir à quoi ressemblait ce mécréant ; il n’avait pas été élevé dans la bonne vielle école « tu casses tu payes » , il avait sa propre philosophie à ce sujet … Il le toisa et lui répondit froidement :

« Je te laisses trois secondes pour enlever cette main de mon épaule … »

Visiblement le gaillard n’y entendait rien , et le menaçait à l’aide d’un rouleau à pâtisserie , pitoyable … Il tenait son bout cette charogne ! Combien de temps allait-il devoir le supporter ? Il comprit vite qu’il ne le dégonflerait pas avec de simples menaces , il mit alors son plan à exécution :

« Trois … »

Surpris dans un premier temps le marchand le regarda l’air méfiant puis répondit avec une pointe d’anxiété dans la voie :

« Si tu crois que j’ai peur et bien tu te trompe lourdement ! »

Waki ne l’écoutait plus , il réfléchissait simplement à comment procéder pour se débarrasser de ce malotru :

« Deux … »

L’homme était visiblement décidé et ne lâcherait pas son bout tant qu’il n’aurait pas eut réparation , il enchaîna en haussant la voie cette fois-ci :

« Arrêtes donc de fanfaronner et rembourses la dette que tu viens de contracter envers moi ! »

Ce n’était peut être pas une très bonne idée de le découper en rondelle ; le grabuge engendré par sa chute avait attiré pas mal de monde , si les gardes l’observaient il n’aurait pas de moyens de fuite …

« Un … »

La situation était quelque peu tendu , le marchand transpirait , il ne savait pas si le jeune homme avait simplement l’intention de l’intimider ou s’il était vraiment sérieux ; puis dans un élan de témérité il lança :

« Tu penses vraiment pouvoir rivaliser contre moi ? ? ? Je vais te faire mordre la poussière Ordure ! ! »

Waki eut un léger rictus , ferma les yeux , prit une grande inspiration et dit d’un air las :

« Zéro … Le temps que je t’avais imparti est écoulé … tu viens de sceller ton destin , maintenaAAA AAA AAATCHOUMEUH ! »

Diantre ! Il avait préparé son discourt avec soin , et ces satanées particules de poivres en suspension avaient fait tourner court sa tirade . Le vendeur d’épice profita de l’occasion pour armer son rouleau et l’abattit voilement sur le jeune homme ; de toute évidence , ce maudit marchand ne savait comment se battre . Waki se baissa tout en pivotant sur lui même et attrapa au vol la main du truand ; celui-ci à la foi étonné et confus par la précision et la rapidité de ses gestes , s’accroupit et hurla :

« Non laisses moi je m’excuse , je suis désolé … Ai pitié … »

La pitié … Voilà un sentiment que le jeune elfe noir n’avait sans doute jamais ressentit ; mais il avait tout de même un égal assez important ainsi qu’une sens de l’honneur et du respect bien à lui . Cet homme ne valait pas la peine d’être tué ; en effet , ôter la vie à un être aussi méprisable que lui ne lui apporterait rien . Il soupira et prit la direction opposé ; puis il entendit le marchand se relever , puis des légères vibrations se firent ressentir dans le sol . Ce satané vendeur était vraiment de la pire espèce ! Il faisiat parti sans doute de la catégorie des grande gueule petit Ahrem ( héné comprendra XD )Il attendait que le jeune homme est le dos tourné pour l’attaquer ; cette foi-ci il ne serait pas si clément … Mais comment faire avec tous ces gens ?

Son visage se fendit en un large sourire , il avait une idée … En temps normal lorsque le jeune homme avait un plan cela ne tapait pas dans la finesse ! Il se retourna rapidement , shoota dans un sac de farine et fit une chandelle , se baissa afin d’esquiver l’attaque frontal au rouleau à pâtisserie , se saisit d’un morceau de bois qui devait sans doute appartenir à l’échoppe et le lança tel un javelot dans le sac , celui-ci explosa , répandant de la farine partout couvrant les deux adversaire sous un nuage blanc , le jeune elfe eut alors toute la place ainsi que le loisir d’agir à couvert . Il dégaina son épée , effectua une volte afin de gagner de la vitesse et tourna le dos à son adversaire puis le transperça en effectuant un mouvement similaire au « hara-kiri » mais en frôlant sa hanche et en atteignant l’abdomen du malheureux . Wakizashi lui lança sans se retourner :

« A vaincre sans péril … On triomphe sans gloire … Néanmoins , débarrasser la surface de la terre d’un abrutis comme toi me satisfait tout de même … Sayonara Baka ! »

Puis il retirât la lame du ventre de ce chère marchand , répandant par la même occasion ses tripes sur le sol poussiéreux . Il essuya son épée sur les habits de l’homme avant que celui-ci ne s’écrase sur le sol .
Il se dissimula à l’angle d’une rue avant que le nuage de farine se dissipe et que la populace voie le cadavre du marchand . Le scénario qu’il avait imaginé ne manqua pas de se réaliser , une foi que le nuage disparut , la foule commença à panique , puis à courir de manière désordonnée dans tous les sens en hurlant , mais une personne semblait rester de marbre , elle était penchée au dessus d’un cadavre ; de par la faible luminosité , il ne pouvait discerner clairement quel était cette mystérieuse personne .

La meilleur façon de le savoir restait encore de s’approcher , au fur et à mesure qu’il réduisait la distance qui les séparaient , il pouvait discerner les traits de la jeune femme ; de par de son visage radieux , il pouvait en conclure qu’elle était plus âgée que lui , en effet elle paraissait plus mature , plus confiante ; mais alors qu’elle morceau ! Il fallait l’avouer , elle était tout bonnement sublime , des mensurations semblables à celles des déesses gravées dans la pierre lors des temps anciens .

Elle venait visiblement de faire sa fête à une personne qui était désormais totalement méconnaissable … Il rengaina son épée , et s’approcha prudemment accompagné de sa fidèle tigresse Mizuki . Il sentit alors une gène , dans son nez , qui s’amplifiait et se faisait de plus en plus importante ; il essaya tant bien que mal de s’empêcher d’éternuer mais un vain ; le bruit qui en résultat résonna dans la ruelle sombre . Pour une entrée en discrétion cela était plutôt réussit … Il regarda la jeune femme qui l’avait sans aucun doute remarqué , se racla gorge et dit d’un ton doucereux :


« Bien le bonjour gent demoiselle ; vous me voyez bien obligé de vous déranger en cette belle nuit … Je me nomme Wakizashi et voici ma tigresse Mizuki … puis-je me permettre l’affront de vous demander comment vous vous prénommait ? »

Ce n’était pas dans ses habitudes d’être poli de la sorte , mais ce n’était pas non plus dans son registre de comportement d’aborder les mystérieuses jeunes femmes . Il jeta un regard au cadavre et dit sur un ton ironique :

« Tient … elle n’a pas l’air d’être en grande forme … est-ce ici ton œuvre ? »

Il plongea son regard dans le yeux de la jeune femme sans se laisser déstabiliser et attendit .
Revenir en haut Aller en bas
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Féminin . 70
. 12/10/2007

ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Re: Une nouvelle habitante de ces contrées [Libre]   Ven 19 Oct - 15:35

[ Je sais toujours pas comment tu fais pour faire aussi long T__T Désolée, ce post ne sera sûrement pas aussi bien, d´un point du vue linéaire, que ce que tu attendais]

Henné n´avait pas manqué de laper les dernières goûtes de sang qui coulaient le long du cou délicat du cadavre. Cou qu´elle huma avec délectation, s´enivrant de l´odeur qu´il dégageait. Délicieux parfum. Bientôt, il serait camouflé par l´odeur de la mort, odeur médiocre et dérangeante, comme un arrière goût que la faucheuse aurait lâché en volée, après un passage furtif, vif, et silencieux…
Oui, cette jeune femme avait été belle, elle était la dernière personne à avoir vu ses atouts, devait-elle s´en vanter ? Peut être. C´était après tout une victime comme les autres, et comme ces autres, elle était maintenant défigurée, méconnaissable… laide.
La succube se perdit un instant dans la contemplation de son œuvre. Un méli mélo infernal la sorti de ses rêveries…

D´une manière vive, pleine de réflexes, elle tourna la tête et scruta l´obscurité. De la farine s´étendaient dans l´atmosphère et se répandait sur les pavés couleur souffre.
Henné souffla sur une mèche de cheveux qui avait osé la gêner et plissa les yeux. La populace méprisable semblait affolée.
D´une échoppe, celle d´où était parvenue cette cacophonie, elle pu voir dépasser un bras. La peau semblait recouverte de sang. Rien de bien intéressant. Elle avait failli oublier que ces gens médiocre avaient l´habitude de hurler dès la couleur rouge menaçait de pointer le bout de son nez.
La jeune femme n´eut pas eu le temps d´approfondir son analyse de la situation, qu´elle fut dérangée par un éternuement, puis abordée par un homme. Toujours accroupie, elle leva les yeux, d´un regard neutre, mais bientôt froid.
Il avait de la farine dans les cheveux. Henné aurait juré savoir ce qu´il avait fait, ne serait-ce que quelques secondes auparavant, mais elle n´exposa pas sa version des faits.
La succube jeta un rapide coup d´œil à la tigresse qui le suivait. Mizuki qu´elle se nommait. Son maître quant à lui portait le doux nom aux consonances agressives de Wakizashi. Devait-on voir de l´ironie dans cette pensée ? Peut être pas.

Henné abandonna le cadavre qu´elle avait jusqu´à présent gardé dans ses bras. Elle se leva doucement et fit face à cet homme. Elfe peut être ? Ses oreilles lui avaient donné une petite indication. Elle l´observa. Juste un instant. Instant qui en fait, avait pu paraître long. Elle ne savait pas…ou plutôt plus. Ma foi, il avait une certaine élégance, mais la démone ne s´attardait jamais sur l´éventuelle beauté naturelle des gens. Ici, c´était elle qui devait charmer, pas le contraire.
Cependant, avait-elle seulement envie de séduire ce soir ? Peut être pas, la fatigue la retenait prisonnière, jusqu´à une bonne nuit de sommeil, tout au plus. Elle resterait donc naturelle.

Après avoir écouté les premières paroles qu´il lui avait adressées, un sourire quelque peu ironique se dessina sur les coins de ses lèvres.

« Un affront que de me demander mon prénom ? Eh bien, c´est très agressif dites moi. »

Son sourire s´étira quelque peu, malgré un regard froid. Toute personne ayant eu l´honneur de la connaître, c´est à dire quiconque sur cette terre, aurait su qu´elle avait été amusée. Mais la stupide plaisanterie ne dura pas longtemps.

« Je suis Henné, Henné O´Klein. »

Il lança, à son tour, une remarque sur le cadavre qui, allongé sereinement derrière la succube, ne pouvait passer inaperçu. D´un coup de jambe, la jeune femme la fit rouler derrière un buisson où elle avait des chances de ne pas être vue et accessoirement de reposer pour l´éternité. Pauvre mort… mais qu´importait ? Elle avait étanché la faim de notre demoiselle. Egoïste pensée n´est ce pas ? Et alors ? Nous, on vous emmerde.

« Oui, et ici, c´est la loi du plus fort qui l´emporte, elle n´avait qu´à se trouver ailleurs lorsque j´avais faim. »

Malgré des propos qui auraient pu être perçus agressifs, sa voix était calme, et son visage impassible, aucune expression n´était venu perturber la fragile harmonie de ses traits. Henné était lunatique de nature.
Elle profita de la présence de Wakizashi pour lui demander son chemin. Oui, il se trouvait là au bon moment ; il échappait à la mort, la succube étant rassasiée, mais arrivait pile poil pour l´aider.

« Je viens juste d´arriver ici, est ce vous pourriez m´indiquer l´hôtel ? »

Le nom de l´hôtel où elle désirait aller était ridiculement ridicule. C´était en partie pour cela qu´elle n´avait pas apporté de précision quant à la fée dorée lorsqu´elle lui avait fait sa requête. Mais après tout, il n´y avait sans doute pas une multitude de logements de ce type dans la ville…

[Bon, c´est un début, donc je suis presque certaine que mon post va pas t´inspirer, j´espère faire mieux quand même au fur et à mesure qu´ils vont avancer ^_^]


Dernière édition par le Dim 4 Nov - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ino Kaï
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Masculin . 177
. 18/05/2007

ID Eldohlien ( cliquez )

. Sweet Melody .
:
190/250  (190/250)
:
190/250  (190/250)
:
MessageSujet: Re: Une nouvelle habitante de ces contrées [Libre]   Mer 24 Oct - 14:40

[Un peu long à venir dsl ^^ ]

Henné O’Klein … Humm un prénom où l’on descellait une allitération en N , destiné normalement à définir une personne douce et calme . Mais visiblement la jeune femme n’était pas des personnes qui se laisser mettre en cage si facilement . Elle était majestueusement belle comme l’aigle royale , mais semblait être aussi émotive qu’un ourse … Un mélange plutôt inquiétant , il fallait l’avouer , elle était glaciale , totalement dépourvue d’émotion , son regarde le déstabilisé , à la foi pénétrant , profond et angoissant .

Il avala laborieusement sa salive lorsqu’il vit la jeune femme pousser le cadavre derrière un buisson ; elle n’avait pas l’air spécialement affecté par la mort de cette personne ; la mort en elle même ne le dérangeait pas spécialement non plus , mais le respect était quelque chose de sacré , offrir une sépulture descente aux personnes qu’il avait tuées lui paraissait indispensable pour le repos de leurs âmes ; mais il n’avait visiblement pas la même vision des choses …

Elle énonça la loi du plus fort … Hum , manger ou alors être manger il fallait choisir . Elle avait nommer cet endroit même « ici » , mais que savait-elle de cet endroit , elle ne semblait pas du coin et de surcroît , ils étaient tout deux êtres pensant et la loi de la jungle s’appliquait essentiellement aux animaux , de par l’utilisation de cette loi bestial universelle , se reprochait-elle en certains points d’une bête ? Si cela était la cas , il devait agir et conséquent , elle pouvait être imprévisible ; il devait se méfier de l’anthropophage s’il ne voulais pas terminer en brochette avec une pomme dans la bouche et une courgette dans le … .
Le ton de sa voie était toujours le même , imperturbable , il pensait qu’elle aurait au moins prit un air agressif à son égard , mais rien , toujours cet air impassible et froid . Il allait sans doute follement s’amuser avec la jeune femme, elle semblait avoir un sens de l’humour sur dimensionné !

Elle venait juste d’arriver , cela confirmait son impression ; la jeune femme n’avait jamais mit les pieds dans cette ville . Remarque cela n’avait pas une grande importance , car elle était ravagée par la corruption , on accordait une trop grande valeur à l’argent et de par cet fait , pas assez aux choses essentiels . La monnaie est le nerf de la guerre , et en période de récession sans argent, les tensions montent , lorsqu’il n’y a pas de foin au râtelier , les chevaux se battent , et c’est dans cette démence que cette ville était en train de sombrer .
Elle voulait qu’il lui indique la direction de l'hôtel ; le prenait-elle pour son chien ? Le jeune homme n’était pas très serviable envers les gens froids comme la jeune femme ; mais il fallait qu’il trouve lui aussi un endroit ou se loger de toute façon , donc pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups ?

Il lui fit signe de le suivre et remit sa capuche afin de passer incognito ; en effet , il n’était pas passé inaperçu tout à l’heure ; en sortant de la ruelle il jeta un coup d’œil à la «scène du crime » . Ils étaient tous agglutinés la comme des vaches dans un pré ; cela le mettait hors de lui , ils suffisait qu’une personne s’approche , pour que les autres fasses de même , comme hypnotisé par la mort ; ils semblaient être soulagés , soulagés que ce ne soit pas eux , allongé par terre avec les tripes à l’air , soulagés que leur petite vie misérable ne soit pas mis en déroute . Ils étaient fières pourtant de se tenir la debout face au cadavre , comme s’il bravait quelque chose d’invisible , mais rien , ils ne valaient rien , aucun jugent personnel , des rumeurs fusaient de partout , c’était une créature malsaine qui l’avait soit disant tué , d’autre avait vu un vampire et certain se vantaient même de l’avoir vu et de le connaître , quel fierté mal placé ; il se vantaient de quelque chose qu’ils ne connaissaient pas , cette race était de la plus méprisable qu’il soit .

Tout en réfléchissant , il avait parcourut un bon bout de chemin , il se demandait si la jeune femme était toujours avec lui , probablement non , elle avait sans doute du s’en aller ; l'hôtel avait sans doute du servir de leurre pour se débarrasser de lui ; il se retourna fin de vérifier si elle était toujours là et fut surprit ; elle marchait dans son sillage en silence , cette expression imperturbable ne l’avait toujours pas quitté ; un frisson lui parcouru l’échine , était-ce un démon ?
Il écoutait sa respiration elle était toujours pareille , réglé tel un métronome , il aurait parié chère que son rythme cardiaque était lui aussi constant . Ils arrivaient devant l'hôtel ; le jeune homme la précédait toujours ; néanmoins , de nature galante il l’a fit rentrer avant lui , surveillant s’ils n’avaient pas été suivis . Satisfait , il entra à son tour . Le hall était immense , des colonnes en marbres soutenaient le première étage ; un énorme aquarium centrale était l’objet d’une attraction touristique importante .

Le jeune homme regardait s’il n’y avait pas de gardes postés dans les environs qui les attendaient , mais rien au première abord , il s’approcha du guichet , s’accouda au comptoir et tomba nez à nez avec un des gardes de la ville … Ce n’était vraiment pas de bol , le seul qu’il n’avait pas vu se trouvait la juste devant lui ; mais il n’avait pas de raison de stresser , le préposer gardien de la paix ne l’avait sans doute pas reconnu et il ne savait sans doute pas que c’était lui qui avait tué le marchand . Il s’en voulait d’être toujours auprès de l’anthropophage , s’il était partit , il ne n’aurait pas impliqué dans tout ça . Enfin en y réfléchissant bien , la jeune femme n’était pas toute blanche non plus ! Elle avait tout de même becté une civile et ce n’était pas rien ! Ino fit mine d’ignorer le garde et lui tourna le dos , s’en allant vers la sortie . C’est alors qu’une femme vint lui barrer la route à son tour …

Ce n’était plus une simple coïncidence , non c’était un piège ! Il posa la main sur la poignet de son épée , mais il sentit alors le froid de l’acier dans son cou . Ils avaient bel et bien étaient suivis … Des gardes avaient visiblement prit place autour de Henné , mais il avait autre chose à penser en ce moment .
Il pouvait lire sur le visage de la jeune femme une expression satisfaite , elle était fière d’elle . Elle se serait sans doute moins quand il lui ferait avaler ses dents ! Non , il fallait qu’il se calme , il devait garder son froid et réfléchir à une façon de sortir d’ici , sans trop tuer de monde et si possible sans se faire tuer lui même …

La garde qui était devant lui était plus petite, elle semblait fine et véloce , il pouvait lire dans son regard l’expérience ainsi que la tristesse , mais pourquoi une telle tristesse , peut être avait-il tuer un de ses proches ? Le garde derrière lui était plutôt du genre robuste , et pas très aidé du ciboulot , il ne pouvait décrire son physique avec précision , car il ne l’avait aperçut que brièvement au comptoir il y a deux minutes ; sa lame était toujours à fleur de peau de son cou , il semblait prendre un malin plaisir à la faire flirter avec son menton ainsi que sa pomme d’Adam ; lui aussi ferait moins le malin quand il essaiera de ramasser ses dents à l’aide de ses doigts cassés ! Ahh c’était plus fort que lui , il fallait qu’il agisse avec sa tête et non avec ses tripes ! Pas maintenant !
Il en avait mare d’attendre ! Ils n’allaient pas non plus se regarder dans le blanc des yeux toute la soirée ! Le jeune elfe noir se décida alors et prit la parole , d’un ton ironique et charmeur :


« Y a t il , un quelconque problème gent dame pour que vous veniez perturber ma promenade nocturne en ces lieux ? Puis-je vous être d’une certaine aide … capitaine ? »

A en juger par les médailles suspendues à son uniforme c’était une haut gradé , on leur avait envoyé la crème de la crème , il en était flatté . La jeune femme restait imperturbable , une ride prenait place entre ses sourcils finement épilés , elle essayait de desceller en son attitude quelque chose de suspect , mais Ino ne laissait rien transparaître si ce n’était son air charmeur et pédant . La capitaine se décida alors à la répondre sur un ton froid et angoissant :

« Deux personnes sont mortes ; l’un décapiter et la seconde éventrées … »

Le jeune homme leva un sourcil , comme s’il venait d’apprendre la nouvelle ; ce qui sembla exaspérer la jeune femme , un point pour lui , il attendait qu’elle perde son sang froid , il aurait alors une marge de manœuvre plus ouverte . Elle semblait attendre une réponse , Ino la lui préparait soigneusement , il cherchait une phrase qui n’allait pas le trahir , ni lui , ni Henné … Il prit alors un air désolé et dit toujours sur le même ton mielleux :

« Oh mon dieu ! Quelle Tragédie ! Vous m’en voyez profondément désolé ; mais je n’ai malheureusement aucun pouvoir de résurrection disponible … En revanche , j’aimerais bien savoir le nom de la charmante femme à qui j’ai l’honneur … »

Il ajouta un clin d’œil afin de faire sortir la femme de ses gonds , mais elle avait visiblement les nerfs plutôt solides , cela n’allait sans doute pas être facile . Mais le jeune homme aimait le challenge , il n’y avait que dans ces moments , où l’adrénaline affluait dans ses veines qu’il se sentait vivre . Le chien de garde derrière lui commençait à s’agiter , il ne valait mieux pas qu’il bouge trop , car s’il éternuait , il risquait de soulager Ino de sa tête …
Elle haussa le ton et enchaîna :


« Tu crois que je ne vois pas claire dans ton jeux ? Des avortons dans ton genre j’en corrige des dizaines par jour ! »

Elle semblait vouloir se faire respecter , elle ne voulait pas lui dire son prénom , dommage , appeler quelqu’un par son nom le déstabilise , cette familiarité soudaine la mettrait mal à l’aise , mais elle ne lui laisserait pas cet avantage . Faut d’autre chose , il se tenta dans une autre voie afin de l’irriter . Elle semblait avoir de l’autorité et aimer se faire respecter , elle semblait vouloir être l’égal des hommes sur le plan militaire … Intéressant , il allait essayer de la titiller sur cette voie . Il prit un air apeuré et dit en s’excusant :

« Milles pardons madame la capitaine , je ne pouvais savoir que vous étiez du genre à aimer les femmes … En effet elles sont sans doute plus douces et plus sensuelles , vous semblez avoir besoin d’affection sous votre belle uniforme , j’aimerais pouvoir combler vos besoins les intimes , mais vous n’aimez visiblement pas les personnes mon espèce . En revanche pour ce qui est de la punition , cela me tente bien … Capitaine ! »

Son teint vira au rouge en un temps record ! Ahah ! Il avait tapé dans le 1000 ! Le garde éclata de rire ; son supérieur le foudroya du regard , il contint son fou rire et s’excusa de voie de sa grave :

« Je vous pris de m’excuser Capitaine Tenshuki ; cela n’arrivera plus ! »

De mieux en mieux , le molosse venait de la trahir , Tenshuki … Il avait son nom , il ne lui restait plus qu’à lui assener la touche finale . Elle se ressaisit et répondit en bafouillant :

« Je … je , ne vous permet pas de me juger ! Vous l’avez jugée , elle , la personne que vous avez décapité et que vous avez jeté dans un buisson ? »

Hein ? Mais de quoi elle parlait ? Il avait simplement refroidit ce truand bruyant , mais … Ah mais oui , ça lui revenait en tête , elle parlait de la jeune femme que Henné avait dégusté . Il n’y était pour rien dans cette affaire ! Bon il n’était pas tout blanc certes , mais ce meurtre n’était pas le sien . Il se racla la gorge et lança , toujours sur ce même ton provoquant et ironique :

« A non ! Vous vous trompez en un point ! La décapitation sanguinaire n’est pas mon œuvre … »

Il observa les alentours avant de terminer sa phrase ; ils comptait Trois gardes au première étage sur le balcon circulaire , deux gardes à l’entrée , trois à côté de Henné , un derrière lui , la Capitaine devant , deux autres au comptoir et quarte assis sur le banc en face … Humm ce qui lui faisait un total de 16 gardes . S’il engageait le combat , ce ne serait sans doute pas facile , de par leur nombre ainsi que les civils qui allaient le gêner . Il ignorait si L’anthropophage savait se battre ou encore s’il y avait un allié dans l’hôtel ; cela faisait beaucoup d’interrogations , mais il avait un plan ; il allait faire dans le chaotique , dans le bourrin , comme il adorait ! Il n’allait pas faire dans la finesse encore une foi !
Il toisa alors la Capitaine et prit tout d’un coup un air plus froid et dit :


« En revanche … Pour ce qui est de la seconde personne … Je me suis fais un plaisir de lui ôter la vie et de répandre ses viscères sur le sol ! »

Folle de rage , la jeune femme dégaina et abattit son épée sur lui ; Ino qui avait sentit la manœuvre venir se baissa avant que la lame ne l’atteigne ; l’épée de la Capitaine vint trancher la gorge du garde à place de la sienne . Il effectua une roulade et se releva dans le dos de la femelle et lui dit doucement , toujours sur ce même ton ironique :

« Eh bien Capitaine Tenshuki … On perd son sang froid ? Attendez un peu , vous risquez d’en avoir besoin pour les minutes qui vont suivre … »
Revenir en haut Aller en bas
Ino Kaï
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Masculin . 177
. 18/05/2007

ID Eldohlien ( cliquez )

. Sweet Melody .
:
190/250  (190/250)
:
190/250  (190/250)
:
MessageSujet: Re: Une nouvelle habitante de ces contrées [Libre]   Mer 24 Oct - 14:43

Elle effectua un moulinet dans le vide dans l’espoir de le toucher , mais le jeune elfe noir était déjà partit , il cherchait un moyen de mettre son plan à exécution . Le flot de sang qui jaillit de la carotide du malheureux servit d’alerte , tous les gardes étaient maintenant sur le qui vive ; le suivant des yeux , il ne savait ce que Henné faisait , ni ce qui ce passait autour de lui , il entendait des projectiles fuser dans tous les sens ; il s’adossa derrière un poteau afin de s’exposer un minimum à la fureur de ses assaillants , il dégaina son épée , il entendait quelqu'un arriver ver lui à grand pas , les vibrations du sol ne le trompaient pas , il s’accroupit et attendit qu’il soit à porté ; une foi que l’homme eut dépassé le pilier derrière lequel jeune homme était dissimulé , il le chercha du regard , mais il n’eut pas le temps de dire ouf que Ino avait déjà lancé l’offensive , il lui sectionna d’un revers de la main ses deux tendons d’Achille , le malheureux s’effondra en hurlant . L’elfe noir ne prit pas le temps de l’achever , il était déjà hors d’état de nuire . Il se releva , s’assura que personne n’aillait lui barrer la route jusqu'à son prochain objectif , c’était un foutoire monstrueux , il ne voyait pas Henné , tout ce qu’il pouvait discerner était le chaos et la désolation ; décidément il allait sans doute se plaire ici !

Il courut en direction de l’aquarium , mais un garde surgit de derrière une plante verte qu’il n’avait pas vu ; diantre le fourbe , il l’attendait ! Il essaya de l’éviter , mais le malotru lui attrapa les jambes et Ino s’étala de tout son long ; sa tête heurta violemment le sol . Il essaya de se relever tant bien que mal , mais il était complètement sonné , il y voyait flou ; visiblement le garde avait lui aussi du se prendre le sol avec violence car il avait du mal à se relever lui aussi . Il se mit à genoux , porta sa main à sa tête afin de voir s’il ne s’était pas trop éclaté , il sentit alors un liquide tiède s’écouler de son arcade , pour venir se loger dans son œil gauche , il n’y voyait plus rien ! Il essaya tan bien que mal de s’essuyer , mais il n’y avait rien à faire ; le garde commençait lui aussi à retrouver ses esprits , il récupérait vite le bougre !

Son nouvel adversaire possédait un énorme marteau en guise d’arme , il n’allait sans doute pas pouvoir faire grand chose avec son épée et ses Saïs . Il ne pouvait y voir que d’un seul œil ; il se concentra et prit son épée à deux mains afin d’amortir au maximum les coups qu’allait lui porter le garde . Fort heureusement , il n’avait pas l’air bien futé , mais de par sa corpulence imposante , il n’éprouvait aucun mal à manier la mass qui pesait environ 40 kilos … Cela ne jouait pas forcement en faveur du jeune homme ! Son assaillant arma alors ses bras à la verticale et abattit de toute ses forces sa massue sur Ino , cela n’était pas trop difficile à prévoir dans la mesure où le molosse était assez lent , mais alors quelle puissance démesurée ! Sous l’impact les dalles de marbres avaient carrément cédées .

Malgré le poids de son arme , il enchaîna relativement vite ses attaques , il n’avait pas le droit à l’erreur , car si il était touché ne Serait-ce qu’une seule foi , s’en était finit de lui … De par son handicape il avait de plus en plus de mal à dévier les attaques , à présent , il subissait les assauts , ils n’était plus maître de la situation ; il fallait renverser la tendance , et vite ! Ce bourrin fracassait tout ! Rien ne lui échappait , table chaise , banc , il n’avait pas de pitié ; en ce moment même il était entré dans une frénésie sanguinaire incontrôlable ; le jeune elfe noir ne pouvait que reculer sous les assauts répétés du garde , il ne regardait plus ou moins il marchait , et forcement , il de vit ce qui se trouvait derrière lui .

Malheureusement pour le jeune homme , l'hôtel contenait une sorte de vivarium naturel … Il brisa alors la vitre et tomba entre toute sorte de serpents , araignées et lézards en tout genre . Le jeune elfe éprouvait une certaine répugnance pour tous ces reptiles visqueux ; mais en ce moment il avait autre chose à faire que chassait ces maudites bestioles , le garde quant à lui ne se laissait pas impressionné pour autant ! Le jeune elfe noir roula sur coté afin d’esquiver un autre coup mortel puis se releva et se mit à courir dans l’autre sens ; cela ne lui ressemblait pas s’enfuir de la sorte , mais pour le moment , n’avait pas , le choix , son épée venait de tomber et s’il se servait de ses Saïs , il allait à peine égratigner le bonhomme . Il avait vu quelque chose qui pourrait sans doute faire tourner le combat en sa faveur , mais s’enfuir ne rentrait pas dans son code d’honneur , alors il s’arrêta , pivota et fit face au mastodonte .

Le garde chargeait de toute sa puissance et il n’allait visiblement pas s’arrêter en si bon chemin , son regard était rivé sur le jeune homme ; celui paraissait pourtant serein , il n’avait même pas dégainé , mais cela n’alerta pas son assaillant pour autant . C’est alors que le jeune elfe noir découvrit ses dent d’un large sourire et s’écria avec satisfaction :


« C’est ici ma victoire ; acceptes ta défaite et meurs avec dignité ! »

Le garde ne prêta pas attention aux paroles que venaient de prononcer Ino et il ne vit pas par conséquent la pioche qui était devant lui et marcha dessus comme un boulet ; de par l’effet de levier , celle-ci se souleva et vin se planter dans son œil suffisamment profondément pour atteindre son cerveau ridicule . Le garde roula jusqu'à lui et s’arrêta à ses pieds . Il secoua la tête l’air dépité en moquant de son assaillant . Il allait lui faire les poches lorsqu’il sentit quelque chose , sur son épaule , il se douta que ce devait être la jeune tigresse , il n’y prêta pas attention dans un premier temps , puis lança :

« Dis Mizuki je t’ai pas beaucoup vu pendant le combats tu … KYAAAAAA ! »

Ce n’était visiblement pas Mizuki qui était venu se loger sur son épaule , mais un iguane ! Le jeune homme se releva en trombe , ramassa son épée , et se mit à courir comme un dératé en hurlant . Il pénétra dans le hall et c’était déjà un sacré bordel , il fallait le dire . Un garde se jeta sur lui ; il attrapa l’iguane avec horreur et lui jeta dessus ; il n’était pas particulièrement pour que l’on maltraite les animaux , mais la il avait le droit de faire une exception ! Il allait enfin pouvoir mettre son plan à exécution ; il prit appui sur le banc , sauta sur le rebord de l’aquarium et se retourna pour voir si personne n’allait encore lui tomber dessus , il voyait dans un coin le garde qui essayait de se défaire de l’étreinte du reptile ; puis il vit un visage qui lui était familier , c’était de la capitaine , elle avait finalement survécue dans ce véritable capharnaüm , il la toisa et lui dit toujours en la provoquant :

« Tient Capitaine Tenshuki … quelle bonne surprise ! Vous avez survécue , vous m’en voyez soulagé … »

Elle était folle de rage , ses deux épées dégainées elle le menacé de plus belle ; décidément il avait due sévèrement la vexer en parlant de sa sexualité , elle le regarde et hurla :

« Descends de la enflure ! Viens te battre ! »

Se battre ? Il n’était pas monté ici pour en descendre maintenant ; tout en plaçant la paume de sa main contre la paroi , il dit avec ironie :

« Mais que de grossièretés dans la bouche d’une si jolie femme dites moi … Vous savez que mon offre tient toujours en ce qui concerne enfin vous savez … un plan à trois avec votre petite amie … »

A peine avait-il prononcé ces mots que la jeune femme lui sauta dessus ; l’empoigna avec une telle force qu’il en fut déconcerté ! Elle le regarda dans les yeux et le jeta dans l’immense aquarium . Mais quelle puissance ! elle l’avait projeté à plus de 3 mètres de haut ! Il évoluait maintenant parmi les poissons , la seule chose qu’il espérait , c’est qu’il n’y ai pas de requins ou de piranhas . Le Capitaine le suivit dans la sorte d’énorme bassin afin de lui faire la peau , mais se battre sous l’eau n’était pas forcement sa spécialité ! Elle ne semblait pas normale , elle avançait plus vite que lui sous l’eau , elle lui tournait autour , mais avec une contraction musculaire si intense , elle devrait pas tarder à manquer d’oxygène ; en tout cas le jeune homme n’allait pas tenir très longtemps à ce rythme la ; il essaya de remonter , mais elle l’en empêchait ; elle voulait une mort lente par asphyxie ; quelle ordure ! Il n’avait pas d’issue et il n’avait presque plus d’air , il se devait de trouver une solution au plus vite sinon …

C’est alors qu’il vit arriver un sacré gros méchant poisson ! Comme il y voyait flou , il ne pouvait discerner ce que c’était , mais il avançait la bouche grande ouverte dans sa direction et son petit doigt lui disait que ce n’était sans doute pas pour lui faire un gros bizou …
Il empoigna alors ses deux Saïs et se positionna ; l’ouverture au niveau de son arcade sourcilière le lançait , l’eau salé ne faisait pas bon ménage avec la blessure , le manque d’oxygène rendait ses mouvements imprécis ; il se devait de rester concentré , même dans cette position , son plan initial était toujours réalisable !

Une foi que ce maudit poisson fut à se porté , il se recroquevilla sur lui même puis se détendit d’un coup pour tuer la poissacaille , ses lames pénétrèrent les branchies de l’animal ; l’effusion de sang qui s’en suivit lui profita , la Capitaine , n’y voyait plus rien ; il nagea alors vers une des parois , plaqua sa main droite contre la vitre et se concentra .
Sa main chauffa , des bulles jaillirent de partout , puis une petit boule de feu naquit au centre de celle-ci , depuis le début il avait prévu de faire fondre le vitre de l’aquarium , il redoubla d’effort afin d’accélérer le processus , car il ne tenait plus ; c’est alors que la vitre céda et tout le contenu du bassin se déverser dans tout l’hôtel . Ce fut comme une véritable raz de marré , pas mal de gardes avaient sans doute du y passer , si Henné était encore vivante peu être lui viendrait-elle en aide pour terminer les survivants ? Peu y avait il d’autres alliés dans cet hôtel . Emporter par le flot aquatique , le jeune homme songea avec le sourire :

Tout en finesse …

Emporté par la flot de poissons et de coraux en tout genre , le jeune ne contrôlait plus la direction dans laquelle il allait . Forcement , il ne vit pas le poteau de marbre contre lequel il fut violemment projeté . Ils avaient tous de l’eau jusqu’aux pieds , les poissons déambulaient dans tout le rez de chaussée . Le jeune homme était une nouvelle foi complètement sonné , il ne savait plus ou était la mère et le ciel , le nord et le sud .
Il essaya de relever , mais sans succès , sa caboche en avait prit un sérieux coup ! C’est alors qu’il vit un garde , s’approcher de lui ; il ne pouvait distinguer que vaguement à quoi il ressemblait , mais il pouvait de tout même certifier , qu’il n’avait pas l’air spécialement content . Il discernait vaguement des griffures sur sa tête , mais d’où tenait-il ces … Ahhh , mais tout se recoupait ! C’était le malheureux sur qui il avait largué l’iguane … D’où les griffures ainsi que la tête de grand méchant ! Mais il avait autre chose à pensé pour le moment ; pour le moment , ses membres refusaient de lui obéir ; les influx nerveux provenant de son cerveau , ne se traduisaient pas par ses mouvements habituels . Il était fait comme un rat ! Il ne pouvait plus bouger , et personne n’allait venir à sa rescousse cette foi , il ne pouvait pas terminer , comme ça sur un poteau , ce n’était pas une fin de véritable guerrier !

C’est alors , que tout espoirs l’abandonnait , qu’il distingua au première étage une forme étrange , engrangement familière … Cette silhouette , cette couleur cette allure ; il ne pouvait pas se tromper n ce ne pouvait être qu’elle !
Le garde arma sa lance ; il hurla tout exécutant un mouvement qui aurait dû être destiné à le tuer , mais pas cette foi , son ange gardien était de la partie …
Soudain , du sang se mit à couler sur ses joues , après l’avoir goûté , il en déduisit que ce ne pouvait être le sien ; il leva la tête , et vit qu’une petite pointe métallique s’était logée dans la nuque du garde et venait de ressortir par sa bouche …
Le mystérieux archer avait sérieusement géré son coup ; son assaillant avait était stoppé net et la flèche ne l’avait pas transpercer au point de le tuer à son tour .

Mais qui était ce mystérieux ange gardien ? Se pouvait-il que ce soit …


[bon je penses que la suite doit être à l'hôtel ^^ a vous de voir que de Lilo ou de toi doit rep en première ]
Revenir en haut Aller en bas



ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Re: Une nouvelle habitante de ces contrées [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle habitante de ces contrées [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Mhyateî Keíyh Eldohlia• :: ✖ Archive RP 2oo9 :: #~ L' Île centrale ~# :: ~¤ Cascada Entry ¤~-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit