AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chatbox




Partagez | 
 

 Un marchand de sable peu commode![Henné O´Klein; Ino Kaï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilo Jazzil
{& Eldohlienne
Admin'
avatar
. Féminin . 1059
. 29/08/2007
. Álmos

ID Eldohlien ( cliquez )

. Sweet Melody .
:
200/250  (200/250)
:
125/250  (125/250)
:
MessageSujet: Un marchand de sable peu commode![Henné O´Klein; Ino Kaï]   Jeu 1 Nov - 15:45

[Depuis l'entrée de la ville]
[Wouhaaa Ino! Quel titre magnifique et quelle amorce! *0* xD]

*Haaaaaannn mais c’est quoi ce rafu !!*


Lilo était avachie sur le lit même pas défait, encore habillée sur le dos les bras en croix le sommeil commençait à s’emparer d’elle quand elle fut dérangée par un vacarme infernal. Mais qui osait troubler le repos de la guerrière ! Elle qui avait enfin trouvé un endroit plus que potable pour assouvir sa soif de sommeil se voyait perturbée encore une fois. Dormir ! Est-ce trop demander. Elle se mit l’oreiller sur la tête, se roula en boule sous la couette mais rien à faire, elle avait même l’impression de sentir le sol trembler. Mais qu’est-ce qu’ils trafiquaient en bas ?! Etaient-ils tous devenus fou ! Lilo visiblement de mauvaise humeur se leva avec la ferme intention de leur faire comprendre sa façon de penser ! Ils n’ont aucun savoir vivre dans cette ville !

Lilo ouvrit la porte de sa chambre, ferma à clefs et dévala les escaliers qui la séparaient du hall mais elle se stoppa dans sa descente. Plus elle avançait, plus les bruits s’intensifiaient et se précisaient…un combat ? Dans un hôtel ? Du premier étage, Lilo courut comme une dératée sur la rambarde et regarda en bas. Ils y avaient des gardes, qui semblaient être en majorité, mais la plupart étaient à terre gémissant de douleur ou agonisants, il faut dire que leurs blessures avaient l’air particulièrement sadique, l’un d’eux avait les tendons d’Achille sectionnés ! Lilo essayait de suivre l’action des yeux depuis son balcon mais elle ne voyait pas les protagonistes. Déployer une telle armada implique qu’il doit y avoir de dangereux adversaires en règle général. Certains clients témoins de la scène semblaient paniqués, elle devrait peut être descendre les aider…

Lilo reparti en courant dans sa chambre, elle l’ouvrit rapidement et récupéra saïs et arc…tout neuf, soit dit en passant, avec de nouvelles flèches ! Puis redescendit, elle n’avait strictement aucune idée de ce dans quoi elle met les pieds mais plus vite elle en aura finit plus vite elle pourra aller dormir ! Elle empoigna saïs en dévalant les escaliers, elle était presque au rez-de-chaussée et sauta les dernières marches, que fait-elle ?? Comment savoir qui neutraliser en premier ! Il y avait beaucoup trop de gardes pour voir clair. Mais contre qui se déployaient-ils ?! Elle aperçut une jeune femme qui ne semblait pas faire partie des autorités, Lilo s’avança un peu plus dans ce fourbi quand elle le vit.

Lui ! Mais qu’est-ce qu’il faisait là ! Toujours à s’attirer des ennuis, il y a des choses comme ça qui ne changent pas et il semblait en mauvaise posture…ça non plus ça ne change pas ! Lilo rangea ses saïs arma son arc et visa, elle a déjà choisit son camps, si il est là peu importe la cause du combat elle le suit. Ce n’est peut être pas la meilleure façon de faire mais bon elle agit à l’instinct, personne ne touche à Ino, elle a bon nombre de dettes envers lui ! Elle attendit un peu mais voyant qu’Ino ne bougeait pas elle se dit qu’il fallait vraiment qu’elle prenne la relève. Lilo lâcha donc sa flèche sur le garde, elle visa la nuque et la flèche neuve et bien aiguisée ressortie directement par la bouche. Assez fière elle doit l’avouer, elle rejoignit Ino avec un grand sourire,


-Je t’ai manqué ?


Le garde s’écroula.
Elle était maintenant définitivement considérée comme ennemis des gardes, il en restait donc 12 et Ino pas en très grande forme, ça promet ! Une personne visiblement sonnée se releva non loin d’eux, une femme haut gradée qui semblait hors d’elle…normal si Lilo avait des algues en travers de la figure elle serait pas très contente non plus, à moins qu’Ino y soit pour quelque chose…ce qui semblait plus probable. La garde avait reprit ses épées et semblait vouloir en finir rapidement, elle fonçait vers eux en hurlant…ça faisait peur à voir,


-Mais qu’est-ce que tu lui as fait ???


Lilo réarma son arc pensant pour embrocher la garde rapidement mais celle-ci était plus maligne que ça. Elle se déplaçait rapidement sans suivre de lignes prédéfinies et de cette façon Lilo ne pouvait pas la viser correctement, elle ne pouvait pas non plus parer son attaque avec ses saïs ça aurait été de la folie, elle aurait perdu un bras en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. La jeune elfe était devant Ino et la capitaine était à à peine deux mètres quand elle rangea ses épées plongea sur Lilo. Lilo fut contrainte de lâcher sa flèche mais elle tenait toujours son arc, avec la vitesse qu’avait prit la capitaine et leurs poids les deux femmes glissèrent quelques mètres sur le marbre. Pourquoi ne l’avait-elle pas embrochée ?! La capitaine voulait immobiliser l’elfe mais elle ne se laissait pas faire,

-De quoi tu te mêles gamine !!
Je n’en ai pas après toi, laisses moi ton ami et tu auras la vie sauve !


Lui lança-t-elle en évitant les coups rageurs de Lilo,

*Ben voyons…*

-Si la vie était aussi simple, Madame, ce serait trop beau !


Lilo réussit à parer sa défense et lui mit une bonne droite qui lui permit de :
-un prendre son arc,
-deux lui passer autour du cou de façon à avoir le fil sur la gorge,
-trois de tirer pour l’étrangler ! Lilo roula par terre entraînant la capitaine suffocante et lui grimpa dessus. La capitaine était sur le ventre essayant de défaire l’emprise de l’arc et Lilo était assise sur son dos tirant sur l’arc pour la neutraliser,


-Alors, puisque on est au calme, je vais vous expliquer le fond d’une vraie amitié. Un ami c’est quelqu’un sur qui l’on peut compter et en qui l’on a confiance, quelle genre d’amie serait-je si je vous laissais lui faire la peau !
Je ne suis pas de ces gens là, désolée !


Combien de garde avait-elle dénombré déjà…ah oui une douzaine ! Et bien il y en a deux qui ayant repéré la couleur bleuté que prenait la capitaine et envisageaient fortement de faire la peau à la jeune elfe rouge ! Lilo n’attendit pas cette fois pour réagir elle lâcha la capitaine, qui toussa sous les premières bouffées d’oxygènes, et lui déroba une des ses épées dans son fourreau avant de se relever. Ce qu’elle avait à faire c’est maintenir la capitaine loin d’Ino le temps qu’il reprenne ses esprits, visiblement c’est elle qui en avait le plus après lui. Les deux autres gardes par contre n’allaient pas lui faciliter la tâche, bien plus corpulent qu’elle elle aurait du mal à les retenir. Lilo tenait ferment l’épée, voyant bien qu’il serait complexe et des bloquer les gardes et de retenir la capitaine.
Où était-elle d’ailleurs ?!

Arf bien joué Lilo…elle venait de faillir à sa mission ! Mais pas le temps de s’attarder la dessus, elle devait contrer la lourde épée de l’un de ses assaillants, Lilo brandissait l’épée devant elle pour bloquer celle du garde et forçait pour l’obliger à lâcher cette attaque. Ce rapport de force n’était pas à son avantage et le fut encore moins quand l’autre garde décida de l’attaquer par derrière. C’est d’une lâcheté…Lilo lâche toute prise et se baissa au sol, sous le contre poids le premier garde avec lequel elle était aux prise parti vers l’avant manquant d’écraser Lilo avec ses grand pieds et alla s’embrocher sur l’épée du second garde qui chargeait.
Le second garde choqué d’avoir transpercée son coéquipier retira l’épée avec violence, Lilo vit dans son regard qu’elle passerait un sale quart d’heure ! Elle se releva en vitesse et attaqua la première dirigeant son épée vers les jambes mais son épée ne fit que fendre l’air, elle eut juste le temps de se reculer légèrement avant de sentir non loin de sa gorge la pointe glacée de l’arme de son adversaire. Une fois hors de portée Lilo par réflexe mit la main sur sa gorge, quand le regarda sa main il y avait un mince filé de sang dessus,


-Touché…


Le garde n’était pas très corpulent mais il était rapide…presque autant que Lilo, ce qui était embêtant, sa vitesse lui donnait souvent l’avantage mais là elle allait devoir se battre contre plus fort qu’elle. Le maniement de l’épée n’étant pas le fort de Lilo, elle s’en débarrassa donc la jetant au sol et la poussant au loin avec le pied. Le garde la regarda interloqué, elle prit ses saïs,

-J’espère que tu as savouré cet instant car ça n’arrivera qu’une seule et unique fois.


Pari tenu contre elle-même, il ne la touchera pas une seconde fois ! Lilo fonça dans le tas et l’autre fit de même son épée armée il élança le bras pour fendre Lilo, mais la jeune fille ne fonçait pas pour rien, elle prenait de l’élan. Elle bloqua le poignée de l’homme d’une main, posa l’autre sur son épaule et prit appuie sur ses pieds et sauta. Elle se retrouva en poirier sur le jeune homme et passa derrière lui, elle n’attendit pas d’avoir les pieds au sol pour lâcher le poignée du jeune homme et planter son saïs dans sa colonne vertébrale.
Une fois au sol son saï enfoncé elle agrippa le garde pour lui empêcher tout mouvement,


-Touché…


Puis elle le repoussa loin d’elle. Sous la douleur le garde tomba à genoux au sol, elle aurait pu l’achever en reprenant l’épée mais elle n’en avait ni le cœur ni le courage. Lilo n’arrivait pas à tuer « volontairement »…elle ne tuait que pour se défendre, quand elle était en position critique mais là…elle ne pouvait pas. C’était peut être une erreur mais elle était une elfe et avait été élevée dans le but de protéger toute forme de vie, on ne se refait pas ! Elle récupéra quand son saï dans le dos du garde et l’empoigna par les cheveux pour lui maintenir la tête en arrière,

-Pourquoi en avez vous après nous ?

-Demande…à ton coéquipier !


Elle tira de plus belle sur la tête du garde,

-J’ai posé une question !

-AAA !!...Ton petit ami… a froidement ôté vie de deux villageois…
Il y a même une victime qu’il a décapité et jeté sous un buisson…


Le garde semblait se délecter du visage décomposée et surprit de Lilo. Ino ? Comment aurait-il pu ? Non ça ne lui ressemblait pas il n’aurait jamais…Lilo repensa au puma dans la forêt, ce jour là elle avait remarqué la violence avec laquelle la bête avec était tuée…elle en eut un frisson qui la fit redescendre sur terre,

-Ce n’est pas mon petit ami…


Lança-t-elle avant de frapper la tête de garde sur le sol, il s’en évanouie et Lilo se releva. Deux villageois morts ? Pourquoi aurait-il fait ça…elle fut tirée de sa rêverie en apercevant de nouveau la jeune femme qui ne faisait pas partie des gardes. Que faisait-elle là ? Une connaissance d’Ino ?...INO !! Elle ne sait pas où il est passé encore ! Lilo le chercha des yeux sans le trouver, il lui devait une explication !!! Elle courut vers les escaliers mais fut interceptée par un nouveau garde qui la plaqua au sol,

-Ah non ! C’est pas le moment !!


Si elle s’occupe de lui il reste alors 9 gardes, elle espèrerait qu’Ino s’était remit…Elle était écrasé par le poids du garde qui cherchait à la neutraliser, mais la jeune fille plus petite et plus fine s’échappa et se mit en garde,

-J’ai pas de temps à perdre avec toi !

-C’est pas mon problème microbe !


Microbe ?! C’est un homme mort…Lilo s’engaga dans ce nouveau combat avec la ferme intention de retrouver Ino…

*Tu ne peux pas être ce genre de criminel…C’est impossible…Ino*
Revenir en haut Aller en bas
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Féminin . 70
. 12/10/2007

ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Re: Un marchand de sable peu commode![Henné O´Klein; Ino Kaï]   Mar 6 Nov - 18:52

Henné avait suivi son interlocuteur. Il avait apparemment compris de quel hôtel elle parlait, bien qu’il faille l’avouer, elle n’avait pas été tellement explicite.
Il lui indiqua le chemin. Silencieusement. Elle se contentait de le suivre, puis de vaquer à quelques occupations. Elle observait les gens qui passaient, les détaillants de haut en bas. Elle ne remarqua aucune différence avec les petites personnes méprisables de son ancien habitat. Sans doute mènerait-elle la même vie qu’avant, seuls les paysages étaient nouveaux, les mentalités restaient les mêmes. Elle avait pu le constater lors de la panique qu’avait causé le meurtre d’Ino…
Ils n’avaient pas parlé durant leur petit voyage, mais étant chacun dans leurs pensées, cela n’avait pas tellement d’importance. Et puis qu’avait-elle à lui dire ? Rien, en effet.
Ils arrivèrent bientôt devant un petit bâtiment. L’intérieur était chaleureux. Mais Henné n’était pas sensible à ce genre de lieu. Ses lieux de prédilection étaient plutôt les forêts, dangereuses, silencieuses, dans les quelle elle vaquait à ses occupations, seule. Seule la faim l’extirpait de ces endroits. En effet, il était difficile de pratiquer le cannibalisme lorsque personne ne venait à votre rencontre, et la jeune femme était de nature très exigeante. Elle n’avait pas l’habitude de se contenter de malheureux animaux. Ses victimes devaient être belles, attirantes. Elle les repérait au milieu de la foule. Elles sortaient du lot, comme brillante. Malheureusement, cette beauté leur valait souvent la mort, bien qu’Henné prenait la peine, des fois, de jouer avec elles, de leur faire goûter au 7eme ciel avant de les faire descendre plus bas, dans la terre, aux enfers peut être ? , réduites à de la poussière, rien de plus, rien de moins…

Les deux êtres s’étaient dirigés vers le guichet. Ils furent interpelés par des gardes avant même qu’Ino ai pu prononcer un seul mot. Le visage d’Henné resta impassible, bien que cette entrée en matière l’ait troublée. Elle ne s’y attendait pas, il était vrai.
Tandis qu’une femme quelque peu hystérique s’en prenait à Ino, elle fut encerclée par des gardes, aux airs sûrs d’eux. Très sûrs d’eux…
Le visage de la succube afficha un sourire malicieux. Non, ils ne s’en sortiront pas. Malgré leur grand effectif, leur directrice semblait tellement troublées devant les réparties cinglantes d’Ino, qu’elle aurait été incapable de les diriger. Et il semblait que leur intelligence était plutôt limitée quand il s’agissait de se débrouiller seuls.

L’un d’eux interpella la jeune femme d’une voix peu aimable, chose qu’Henné ne manqua pas de remarquer.

« Eh, toi ! Qu’est ce que t’as à sourire comme ça ?»

Elle ignora totalement cette question qui n’attendait sans doute pas de réponse.
La jeune femme avait juste exprimé la joie de savoir que de nouveaux repas l’attendaient.
Ils étaient aux nombres de quatre à l’entourer.
Pendant ce temps, une jeune femme, qui semblait connaître Ino, avait débarqué dans la petite salle, et avait entreprit un combat acharné avec plusieurs de ces hommes.

Ino fit exploser un aquarium. L’eau ne manqua pas de se rependre dans tout le rez de chaussé, engloutissant avec elle, la vue du parquet de l’hôtel. Peut être que le fait de ne pas savoir où marcher aurait pu être un problème, mais la succube, elle, allait savoir en jouer.
Elle s’avança lentement jusqu’à un garde, ne faisant pas attention aux exclamations de voix de la femme haut gradée, ni au tumulte du combat entre la jeune elfe et les hommes.
En fait, Henné n’avait pas tellement envie, pour l’instant, d’user de son intellect et de ses membres. Elle allait donc se contenter du minimum. Un minimum cependant très efficace.
Lorsqu’elle fut suffisamment près du garde qui commençait seulement à écarquiller les yeux, elle lui annonça, d’une voix ironique, de manière féline.

« Alors comme ça…

Elle disparu dans son ombre et réapparu derrière lui, un petit poignard dans les mains. Elle le faisait tournoyer habilement entre ses doigts et brusquement, le planta dans sa gorge, faisant jaillir le sang. L’homme n’avait même pas eu le temps de déglutir.

… on n’aime pas ma manière de sourire ? »

Le liquide rouge rampait le long de son poignet. Elle pencha délicatement le coup et y porta un coup de langue.

« Trop amer »

Les autres gardes furent pris d’une colère noire. Qui était-elle, elle et ses compagnons, pour oser s’attaquer à eux. Qui était-elle pour goûter à son sang, en parler telle une connaisseuse ? Jamais ils ne trouveraient de réponses à cette question. Non, puisque Henné avait décidé qu’ils ne s’en sortiraient pas…
Les hommes dégainèrent leurs armes. Parmis elles, beaucoup d’épée, aussi fut-elle surprise d’y trouver un fouet.
Sans attendre, l’un d’eux lui sauta dessus, la plaquant au sol mouillé. Il brandit son épée, et quelques secondes après ce qu’il avait cru être la fin d’Henné, il lui dit

« He he, c’est la fin…baby » (XD)

Elle l’observa une demi-seconde, et disparu une nouvelle fois dans son ombre. Le garde aurait du se douter que cette faculté pouvait être utilisée à l’infini. Et que donc, il était impossible de la coincer quelque part.
Elle réapparu, comme la dernière fois, derrière son dos, son poignard de nouveau dans la main.

« Tu ne crois pas si bien dire…Connard »

Elle lui planta son couteau dans le dos.
Cependant, la succube avait manqué de vigilance, et les deux gardes s’étaient approchés d’elle tandis qu’elle leur tournait le dos.
Ils passèrent chacun un bras autour de son cou, et commencèrent à serrer de toutes leurs forces. Henné sentit sa respiration se couper, le sang lui monter à la tête, ou descendre peu importait. Elle crut, pendant un instant, que la fin était proche, que son manque d’attention allait lui couter cher. Mais il ne fallait pas s’avouer vaincue comme ça. Elle leur souffla du feu à la figure, et ils la relâchèrent, le visage carbonisé.
La succube était trempée de la tête aux pieds, ses longs cheveux noirs lui ruisselaient dans le dos, tandis que ses vêtements commencèrent à la mouler très désagréablement.
Elle acheva les gardes en leur jetant deux poignards qu’elle venait de créer de son ombre. Elle avait visé le cœur. Ils avaient fini de battre.
Elle en avait à présent fini avec ces hommes, et elle se releva. Elle n’était pas exténuée, non, très énervée, oui. Le combat n’avait pas duré très longtemps, pour elle du moins, mais elle portait toujours des marques sur le cou.
Elle était toujours un peu sonnée, et reprenait son souffle doucement.

D’une voix quelque peu froide, elle demanda, histoire d’être polie, à l’adresse d’Ino et de la nouvelle arrivante

« Vous allez bien ? »

Elle se dirigea ensuite en direction du guichet, enjambant les corps tombés de toutes parts. Elle prit une clef à la volée, et observa le numéro de la chambre, qui accompagnait le bout de fer. Elle portait l'inscription "n°30". Avec un peu de chance, le patron, s'il existait toujours, ne remarquerait rien, et elle n'aurait rien à payer. De toute façon, elle ne pensait pas rester longtemps.
Cette chambre offrirait aussi un lieu de repos pour nos trois combattants, en dehors de cet endroit innondé et de l'extérieur plutôt frais en cette heure...
Sinon, un bar pourrait faire l'affaire, à moins qu'il soit plus judicieux pour Ino, et pour Henné aussi, de rester dans un endroit où on ne pourrait pas les reconnaître, car cela faisait tout de même, un bon nombre de meurtres pour une simple heure...
Revenir en haut Aller en bas
Ino Kaï
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Masculin . 177
. 18/05/2007

ID Eldohlien ( cliquez )

. Sweet Melody .
:
190/250  (190/250)
:
190/250  (190/250)
:
MessageSujet: Re: Un marchand de sable peu commode![Henné O´Klein; Ino Kaï]   Dim 11 Nov - 11:40

[ Desolay pour le retard ]

Toujours halluciné du spectacle qui venait d’avoir lieu , Ino éprouvait quelques difficultés à se relever . Toujours sonné , il porta laborieusement sa main derrière sa tête ; puis la ramena devant ses yeux . Du sang ? Il venait de s’ouvrir le derrière du crâne , il n’était déjà pas bien aidé du ciboulot , mais s’il s’avérait qu’en plus il venait à perdre son sang …
Il suffoqua quelques instants , car il venait de boire la tasse , et pas qu’un peu ! Le capitaine n’était pas revenu dans son champ de vision , et c’était bien mieux comme ça ! Cependant , les combats faisaient rage dans tout le rez de chassée de l'hôtel . Henné semblait se débrouiller plutôt bien il devait l’avouer , et dans style plutôt … Particulier .
C’est alors que le garde s’écroula sur le coté et laissa entrevoir son sauveur qui se trouvait derrière lui . C’était bien elle , il ne s’était pas trompé , la même odeur , la même démarche , la même allure . Il essaya brièvement d’esquisser un sourire , mais il n’y voyait toujours pas claire . La jeune elfe s’approcha de lui et lui demanda si elle lui avait manqué . Diantre , n’était-ce pas la une de ses répliques favoris ?

Il s’interrogerait sur le plagia de ses phrases plus tard , il devait remercier ou tout du moins avertir la jeune femme du pétrin dans lequel il venait de se mettre . Il venait de contracter une autre dette envers elle ; décidément , il ne s’en sortirait jamais … Mais il n’eut pas le temps d’esquisser le moindre geste que la jeune femme empoigna son arc et entreprit de faire une brochette avec la capitaine . Il aurait voulu lui crier de ne pas sous-estimer la guerrière mais il n’avait pas encore retrouvé toutes ses capacités . Il restait là , affalé contre ce maudit pilier , il fallait qu’il aille prêter main forte à la jeune femme , il n’avait pas trop envie que celle-ci se fasse découper en rondelles .

Lilo ne réussit visiblement pas tirer sur la capitaine , celle-ci en profita pour plaquer au sol la jeune elfe . Une bagarre de filles toutes mouillées sur le sol cela était carrément exi… Mais à quoi diable pensait-il , il n’avait pas exactement le temps de s’attarder sur l’érotisme de la scène ! Lilo était en train d’étrangler la capitaine à l’aide de son arc , décidément c’était une arme multifonctions , la jeune femme s’en servait d’attelle , comme de corde à pendaison ; il se demandait s’il lui arrivait de tirer une ou deux flèches de temps à autre …

Mais elle fut contrainte de lâcher prise , chargée par deux garde elle se remit en position , ce qui voulait dire que la capitaine n’allait pas tarder à lui rendre une petite visite . Il avait plus ou moins récupéré , mais s’il ne bougeait pas il était mort . Donc faute d’une autre alternative il se releva tout en s’appuyant contre le pilier sur lequel il était adossé . Il contournait la colonne en boitant lorsque qu’un garde l’intercepta . Il ne pouvait pas être tranquille plus de deux minutes visiblement … Mais il venait de récupérer , à présent , il voyait de nouveau clair . Ce garde possédait une sorte de trident d’environ deux mètres ; il était bien battit , plus grand qu’Ino et plus musclé . Pourquoi diable tous ces maudits gardes étaient-ils tous aussi baraqué ? Il n’aimait pas tuer des faibles , mais toujours tomber sur des montages devenait lourd ...

Il n’avait tout de même pas choisit son ennemi , il commençait à décrire des arcs de cercles afin de voir la façon de se déplacer de son adversaire . Il était plutôt lourd , et son armure réduisait considérablement ses mouvements , mais le jeune homme ne pouvait pas l’atteindre . Les seuls endroits qui n’étaient pas protégés restaient la jointure entre son cou et ses clavicules , il allait donc devoir frapper dans l’espace d’environ trois centimètres … Un challenge à la hauteur de ses espérances certes , mais qui allait sans doute s’avérer plus que difficile !


- Tu peux toujours rendre les armes misérable insecte et je te promets une mort douce .

Rugit le garde au trident .

- Ben voyons , une mort douce … En revanche , que tu rendes les armes ou pas , moi je te promets d’expédier tes fesses en orbites !

Railla le jeune elfe noir . Mais pourquoi tous ces gardes cherchaient-il toujours à l’amadouer avec une mort douce ? Pensaient-il que cela pouvait être plaisant ? La seule et véritable mort que le jeune homme accepterait était la mort d’un guerrier , sur le champ de bataille , après avoir trouvé un ennemi qui ai la force de le vaincre et de le dominer . Il allait donc mettre à l’épreuve les belles paroles du garde afin de voir s’il possédait ou non cette capacité …
Il se mit de profile et fléchit sur sa jambe gauche , amena son épée derrière lui et attendit .


- Ha ! Que comptes tu faire avec une prise basse ? … humm je vois , tu espères tout miser dans un dernière assaut … Je relèves le défit !

Hurla le garde fou de joie . Visiblement il était aussi bête qu’il en avait l’air … Ino attendit alors la charge du guerrier. Il faisait tournoyer en l’air son énorme trident pour lui faire gagner de la vitesse ; il n’avait visiblement pas vu où voulait en venir le jeune elfe noir , en effet , Ino n’aurait eu aucune chance dans un assaut frontal comme celui-ci . Il n’allait pas attaquer directement son adversaire . Le garde abattit alors son arme sur le jeune homme . N’attendant pas se faire transpercer , le jeune elfe noir effectua une roulade afin de se retrouver dans le dos de son adversaire , il pivota sur sa jambe d’appel et sectionna les attaches du garde dans son dos . Son plastron d’acier le sol avec une bruit métallique . Ne comprenant pas trop ce qui lui arrivait le garde pivota à son tour et abattit une seconde foi son trident sur Ino .

Fort heureusement , les trajectoires étais facile à anticiper , mais le jeune homme n’avait pas le temps de contre attaquer , il se contentait pour le moment d’esquiver les assauts répétitifs de son adversaire et les subir . C’est alors que le jeune homme se trouva dans une impasse , il était collé contre un mur et le mastodonte qui se trouvait devant lui l’avait bien comprit .


- Eh bien ! On fait moins le malin ! Gamin !

Railla le garde fière de lui . Ino ne répondit rien , il était étrangement serein , sur de lui , son regard avait changé du tout au tout , il voyait rouge à présent . Un regard froid , presque démoniaque . Le garde perdit aussitôt son assurance naturelle et l’on pu desceller la peur dans ses yeux , la peur soudaine de mourir ; il savait qu’il était pourtant en position de force par rapport au jeune homme , mais le sourire de Ino le déstabilisait , il n’arrivait pas à concevoir qu’il puisse sourire en un moment comme celui-ci . Afin de mettre fin à ses tourments le garde se jeta sur le jeune homme en hurlant :

- Mais tu vas arrêter de sourire comme ça ?!

Ino n’en attendait pas moins , la pointe de son épée était posée sur le sol , il exerça alors suffisamment de pression sur celle-ci et se projeta dans les airs avant de se faire embrocher . le garde le suivit des yeux comme il l’avait prévu et tout en effectuant une volte dans les airs , le jeune homme planta son épée à l’endroit précis , dépourvue de protection . Le garde s’écroula sous le choc et agonisa sur le sol encore humide . Mais le jeun elfe noir n’eut pas pour autant le temps de respirer , la capitaine se jeta sur lui avec toute la haine que contenait son cœur . N’ayant pas anticipé le coup , Ino s’écroula sur la dos , la capitaine qui le chevauchait .

- Oh ! Chère capitaine Tenshuki , je vois bien vous brûlez d’impatience de me dévoiler vos « atouts » ; mais c’est un endroit peu approprié pour ce genres de choses , voyez vous ? De surcroît je vous ai vu vous enlacer vigoureusement avec une amie , j’en convient donc que ce ne serait un pêché charnel que de la tromper avec moi ! je sais bien que se sont les femmes qui vous font mouiller …

Lança le jeune homme avec ironie . Visiblement le capitaine ne s’était pas attendu à une telle déclaration . Malgré l’eau qui baignait ses vêtements , elle redevint rouge comme la chevelure de Lilo ; le jeune home n’aurait sur dire si c’était de honte où alors de colère . Dans les deux cas , il était plutôt mal barré ! La jeune femme reprit vite ses esprits et arma son bras afin de trancher la tête de Ino , mais celui-ci n’était pas spécialement décidé à perdre sa tête ; c’est pourquoi il ramena son genoux contre sa poitrine et envoya un grand coup de pied dans la poitrine de la jeune femme . Celle-ci fut éjectée à quelques mètres , les deux adversaires se remirent en garde .

Les mouvements de la capitaine étaient guidés par la rage et la haine qu’elle nourrissait en vers le jeune homme , elle était sacrement rapide , il devait l’avouer , il n’allait pas tenir longtemps sous les assauts répètes de la jeune femme , d’autant plus qu’il avait perdu ses Sais dans l’aquarium . Ses attaques étaient de plus en plus puissantes , pour Ino il était inconcevable qu’une femme possède une telle force . Sous l’impact d’une attaque frontale le jeune elfe noir perdit son épée . Il se trouvait complètement désarmé face au capitaine désormais . Celle-ci le regarda , délectant chaque instants et lança sur un ton de triomphe :


- Voici comment termines les avortons dans ton genre qui provoque ma colère !

Il n’avait pas dit son dernier mot , il lui restait encore une carte en main et il ne pouvait toujours compter sur les autres pour lui venir en aide , c’est pourquoi il se devait de ne pas faillir . Il ferma les yeux et se concentra , tenta de faire le vide , en lui , il ne sentait plus que les battements de son cœur .

- Alors c’est comme ça ? Tu te résignes donc à mourir ? Je savais que tu n’en valais pas la peine !

Rugit la capitaine . Elle fonça alors sur Ino , mais celui-ci avait eut tout le temps nécessaire pour se préparer . Il rouvrit soudainement les yeux , et la lame de la jeune femme s’arrêta à une dizaines de centimètres de sa gorge , comme figée . Le capitaine , ne comprenant pas ce qui lui arrivait essaya de se défaire de l’étreinte qui la retenait prisonnière . le jeune homme venait de solidifier l’eau dans laquelle la jeune femme marchait , il savait qu’il avait le pouvoir de transformer les éléments . la capitaine était maintenant prise à son propre piège et elle ne pouvait plus bouger .

- Ahhh C’est tout de même mieux lorsque que vous êtes attachée chère capitaine Tenshuki … Néanmoins ce n’est pas dans mes habitudes de frapper les femmes ; je vous laisses donc ici … A une prochaine foi !

Le jeune homme ajouta un clin d’œil à sa réplique et retourna au prés de Henné , visiblement Lilo n’avait toujours pas terminé son combat , mais il avait confiance en la jeune elfe , elle ne se laisserait pas si facilement avoir ! Il aurait bien était au bar pour fêter ça tout de même ! Il attendait que Lilo est fini son combat pour l’inviter à boire verre ainsi que la nouvelle arrivante , afin de faire plus ample connaissance …
Revenir en haut Aller en bas
Lilo Jazzil
{& Eldohlienne
Admin'
avatar
. Féminin . 1059
. 29/08/2007
. Álmos

ID Eldohlien ( cliquez )

. Sweet Melody .
:
200/250  (200/250)
:
125/250  (125/250)
:
MessageSujet: Re: Un marchand de sable peu commode![Henné O´Klein; Ino Kaï]   Lun 19 Nov - 20:43

[Oui...une semaine+1jour...je vous expliquerais de façon vaseuse via msn^^ Désolée j'esserai d'être moins longue]

Lilo était toujours en garde face à l’un des derniers représentant de l’autorité encore debout. Tout ceci commençait fortement à agacer la jeune elfe. Elle voulait le fin mot de l’histoire et vite. Elle avait toujours en main l’épée de la capitaine, Lilo ne combattait pas avec ce type d’arme préférant les combats au corps à corps dans lesquels elle était meilleure mais aux vues des adversaires qu’elle avait rencontré dernièrement l’épée était plus indiquée…
Les deux ne bougeaient pas, c’était à qui tiendra le plus longtemps ou qui craquera le premier et se jettera sur l’autre car tout les deux avaient la même envie d’en finir avec ce combat.

Lilo se déplaça, un pas vers la gauche et l’autre l’imita gardant ainsi entre eux la même distance et la même position. Ce petit jeu commençait à avoir raison de la patience de Lilo, elle qui aimait foncer dans le tas tout de suite se voyait dans l’obligation d’attendre et de rester calme alors qu’elle bouillonnait de l’intérieur, son esprit réfléchissant à trois choses, le combat, Ino et la jeune femme dont elle ne connaissait toujours pas l’identité et dont la façon de se battre laissait à Lilo une drôle de sensation.

Bon allez il fallait que ça cesse une bonne fois pour toute. Lilo arma l’épée et força le garde à reculer en donnant de grands coup dans le vent. L’autre esquivait ses coups et semblait assez fier de ses gestes, alors qu’en réalité c’était Lilo qui faisait exprès de ne pas le toucher. Elle l’amena jusqu’au escalier où cet idiot…bête comme ses pieds ne sentit pas et ne vit pas les marches derrière lui. Il trébucha…
Lilo consternée de voir que son plan marchait à merveille abaissa légèrement sa garde avant de pointer dangereusement l’épée vers le garde. Elle n’avait pas l’intention de le tuer mais juste de le blesser assez pour qu’il reste au sol, elle n’en eut pas le temps. Un garde avait visiblement décidé d’intervenir et Lilo avait tout juste eut le temps de voir son ombre suspecte et menaçante se dessiner devant elle. Elle fit volte face gardant l’épée en main frappa le garde dans les côtes alors qu’ils avaient les bras en l’air tenant son épée au dessus de lui dans la ferme intention sans doute de transpercer Lilo avec.

Le garde tomba et Lilo voulut se retourner pour en finir avec celui qu’elle avait poussé à une chute d’un pathétique profond mais elle se vit désarmée et sonnée en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire. La jeune elfe tomba en arrière se rattrapant juste à temps pour ne pas s’assommer la tête par terre. Il l’avait frappé d’un bon coup de pied au visage et en portant la main sur son nez, qui était devenue la partie la plus douloureuse de tout son corps, elle se rendit compte qu’elle saignait. La vision troublée par le choque et les sens faussés par la douleur elle se releva avec des gestes mal assuré. Mais pourquoi lui laissait-il le temps de se relever ? Lilo eut très vite la réponse il lui assena un autre coup mais dans le ventre cette fois. Peut être était-il très vexé…et un peu moins bête que ce qu’elle pensait.

Le garde ne se servait pas de ses mains pour la toucher mais uniquement de ses pieds et il prenait son temps entre chaque coup, le bougre, comme si ça lui plaisait de voir la douleur et la surprise se dessiner sur le visage de la jeune fille.
Bien…restait à savoir combien de temps ça allait prendre à Lilo avant de se ressaisir une bonne fois pour toute et pour lui régler son compte. Il était hors de question qu’elle se laisse battre par un simple garde ! Lilo passa outre la douleur au ventre bloqua le pied du garde avec ses mains. Des gestes plus précis et plus rapide qui lui permirent de retourner sans la moindre sommation le pied du garde dans un bruit de craquement que même elle eut du mal à supporter. Le garde permit tout ses moyens et s’écroula sur sa jambe d’appuie Lilo lui maintenant toujours le pied en l’air,


-Ne me force pas à te faire le deuxième !


Elle lui lâcha la jambe et l’homme se contorsionna de douleur, Lilo le regarda avec une grimace pas franchement fière d’elle…elle pourrait dire qu’elle n’avait pas eu le choix mais ce ne serait pas vraiment honnête, il paraît qu’on a toujours le choix. Elle fut sortie de sa contemplation par son sang qui coulait en petite goutte sur ses mains. Son nez, aux vues de la douleur qui se prolongeait jusqu’à son front il était cassé. Elle porte la main sur son nez et ferma les yeux, une lumière blanche apparue dans la paume et vint envelopper la blessure puis disparaître. Lilo appuya avec le son index sur le bout de son nez, voilà qui était mieux !
Ce pouvoir s’avère en effet bien pratique, il l’a tiré d’affaire relativement souvent pour de petite ou grosses blessures et ces derniers temps elle a observé une net progression dans son utilisation, il marche presque à tous les coups.

Lilo prit un mouchoir en tissu dans son sac et essuya le sang sur son nez mais aussi dans son cou dût à la petite griffure d’un des premiers gardes. Elle regardait autour d’elle cherchant Ino et la jeune fille du regard, quand elle les vit elle les rejoint.
Elle allait répondre à la question de la jeune fille mais celle-ci repartie aussitôt vers le guichet, visiblement c’était une question de politesse. Etrange jeune fille, elle prenait une clefs, bonne idée mais combien de temps pourraient-ils rester dans cet hôtel sans avoir d’ennuis ? Pas très longtemps sans doute.
Lilo rangea son mouchoir et lança à Ino, avant que Hénné ne revienne, sans le regarder,


-Il faudra qu’on parle…tout les deux…en faite j’ai une question à te poser.


En vérité il y en avait plusieurs!
Puis la jeune fille revint. Lilo était très intriguée par elle, elle avait l’air calme et détachée mais sa façon de se battre avait un peu impressionnée Lilo, disons que c’est un tout autre style…


-On ne peut pas rester là, en plein milieu.
Qu’est-ce que vous préférez : qu’on se fasse discret dans une des chambres, qu’on aille au bar (après ravalement de façade parce que bon Ino trempé, Lilo qui pisse le sang du nez (so glamour xD) et Hénné…ah non toi ça va t’es clean !^^)…ou une autre idée ?


Il fallait se décider assez rapidement car les clients sentant le calme de la pièce allaient finir par revenir et en trouvant les gardes amochés ou mort, la capitaine bizarrement prisonnière et les trois hurluberlus en plein milieu la situation risquait de ce compliquer encore plus,

-Au faite…moi c’est Lilo.
Revenir en haut Aller en bas



ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Re: Un marchand de sable peu commode![Henné O´Klein; Ino Kaï]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un marchand de sable peu commode![Henné O´Klein; Ino Kaï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Mhyateî Keíyh Eldohlia• :: ✖ Archive RP 2oo9 :: #~ L' Île centrale ~# :: ~¤ La Fée Dorée ¤~-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit