AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour à la civilisation? [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Féminin . 42
. 28/11/2007

ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Retour à la civilisation? [libre]   Jeu 29 Nov - 21:56

Puisqu'il avait estimé que l'heure était venue elle était partie, quittant l'abri rassurant de ce qui était devenu sa foret. Le voyage fut long mais moins qu'il ne lui avait semblé alors qu'elle était enfant, et puis la compagnie de son ami lui était plus agréable que celle de son père par le passé. N'ayant aucun impératif elle pris tout son temps, ce n'est qu'avec la venue de la fin de l'automne et la chute des températures qu'elle se décida à presser le pas. La panthère ne comprenait pas puisqu'elle était libre d'aller où bon lui semble pourquoi retourner dans un endroit comme celui là. Fin avait renoncé à le lui expliquer de toute façon griffe noire était bien trop borné pour qu'elle puisse avoir le dernier mot. Mais elle savait aussi qu'il la suivrait peut-importe où elle irait, ainsi en allait-il depuis qu'ils s'étaient liés tous les deux. L'été avait été agréable, plein de chasses, de siestes et de jeux, mais quelque chose lui manquait pourtant, un vide qu'elle n'identifiait pas complètement. En vérité depuis son départ elle n'avait pas croisé d'être humain à qui parler, et bien que que griffe noire soit là il ne comblait pas totalement sa solitude. C'est ce qu'elle voulut lui expliquer à de nombreuses reprises, mais il ne semblait pas vouloir comprendre, pourtant c'était assez évident, elle n'était pas une panthère elle! Bien qu'elle se plaise en sa compagnie cela ne lui suffisait pas. Elle n'avait pas envie de se contenter de vivre comme ça, du moins pas pour le moment, elle était sure qu'il y avait des choses qu'elle devait découvrir, sinon son père ne lui aurait pas demandé de partir.
L'hiver était tombé alors qu'elle arrivait aux alentours proche de la grande cité de Lyoko, son cœur se mit à battre plus fort à l'idée qu'elle soit si proche de celle qui lui manquait tant. Son ami en revanche était nerveux, trop d'agitation de bruit et d'humains à son goût, il n'avait jamais posé ses pattes dans une ville bien sûr mais il avait un bon aperçut par les souvenirs d'enfance de la jeune fille. De plus il menaçait de neiger et ce n'était pas pour arranger les choses, sa fourrure noire si efficace pour se camoufler dans la végétation dense et sombre de la foret perdait tout intérêt sous la neige. Elle avait pris une décision qui satisfaisait tout le monde, elle irait seule en ville retrouver sa mère et voir ce qu'elle souhaitait voir, tandis que griffe resterait à l'extérieur et mènerait sa vie comme il l'entendait, restant près à revenir vers elle au moindre appel.
C'est ainsi qu'elle s'engagea sur la grande route menant aux immenses portes de la cité, non sans avoir au préalable revêtu la tenue donnée par Aldrith et essayé de se donner un air plus civilisé se lavant autant que possible avec de l'eau froide. Elle se sentit perdue une fois les portes passées, le bruit, l'animation, les voix des gens, toutes ces choses qui lui semblaient si nouvelles et si familières à la fois. Elle se lança à la recherche de la demeure maternelle fouillant ses souvenirs pour retrouver le chemin cela ne fut pas facile mais elle finit par atteindre son but. Les retrouvailles furent heureuses et fort agréables, Finn fut surprise de voir que sa mère avait tant changé durant les douze années de leur séparation, elle le fut d'autant plus lorsqu'elle fit face à son image dans un miroir malgré ses efforts elle avait tout de même l'air d'une sauvage. Sa mère pris les choses en main lui faisant prendre un bain, coiffant ses cheveux qui n'avaient plus vu de brosse digne de ce nom depuis longtemps. Elle se laissa faire mais refusa énergiquement de porter autre chose que les vêtement offerts par Aldrith, une fois présentable, sa mère lui dit qu'elle allait préparer le repas et elle l'envoya faire un tour en attendant. Lui recommandant bien de faire attention aux endroits où elle irait.
Livrée à elle même elle décida de se rendre sur la grande place pour observer la vie de la ville et se replonger dans ce qu'elle avait quitté il y a si longtemps. Elle s'y rendit, cette fois les gens ne s'écartaient plus sur son passage, elle comprenait maintenant leur réaction notant qu'elle devrait désormais faire plus attention à son image si elle souhaitait s'intégrer. Elle s'installa contre un mur un peu en retrait observant les allées et venues savourant pleinement l'effervescence qui régnait. Tout aurait été parfait si un marchand ambulant n'avait pas décider de s'intéresser à elle.


Bonjour jolie demoiselle, ne dîtes rien je peux faire votre bonheur j'ai tout ce qu'il vous faut dans ma carriole, bijoux, parfums, tout ce qu'il vous faut je vous dit!

Se sentant légèrement agressée par ce racolage verbal, elle fit une grimace et recula un peu se rappelant alors qu'il y avait un mur dans son dos. Elle lui répondit donc sur la défensive.

Je n'ai besoin de rien passe ton chemin.

Aaah la petite dame est une cliente exigeante, ça ne fait rien...il baissa le ton comme si elle était la destinataire d'une confidence... j'ai même ici un filtre puissant en provenance directe de l'académie de magie..je vous garanti que ça vaut le coup!

Il n'y avait pas besoin d'être devin pour voir que c'était un escroquerie grossière, elle le regarda de plus en plus énervée par son insistance était-il donc sourd.


Je dois le dire comment, va-t-en arnaquer ceux qui sont assez stupides pour croire tes histoires!

Pourtant le petit homme ne s'en alla pas et il soupira comme si c'était elle qui était sotte de ne pas être intéressée. Elle pensait qu'il allait partir et elle se relâcha un peu mais c'était sous estimé l'entêtement du marchand. Celui-ci lui attrapa le bras ne pensant pas à mal bien sûr, il faisait son boulot après tout.

Attendez je vais vous faire essayer certains produit, vous ne...

Il ne termina pas sa phrase elle avait retourné la situation et c'était elle qui maintenait fermement son poignet et qui le fixait de ses yeux noir. De quel droit se permettait-il de telle familiarités... elle serrait sans se retenir, le visage du petit marchand se tordit dans une grimace de douleur.


Je t'ai dit, laisse moi tranquille! Je ne t'ai pas autorisé à me toucher le bras que je sache! Si tu veux garder le tien file d'ici..

Elle ne rigolait pas, elle n'avait pas l'intention de se laisser marcher sur les pieds par ces enquiquineur. L'homme paniqué fit quelque chose à laquelle elle n'avait pas songé, il se mit à crier...

A l'aide, à moi, cette fille est folle, elle est dangereuse, c'est une folle furieuse, au secours...

Instinctivement elle serra encore plus tout en infligeant une légère rotation au bras du marchand, mais cela n'eut comme effet que de le faire crier plus fort. Elle se sentit désemparée que faire.... déjà des curieux levaient la tête dans sa direction...elle se sentait totalement dépassée par la tournure des évènements, pourquoi cet imbécile n'était pas partit quand elle le lui avait demandé. Qu'allait-elle faire maintenant..
Revenir en haut Aller en bas
{& Newbie
On Eldohlia
avatar
. Masculin . 13
. 07/03/2008
. Mitride

ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation? [libre]   Mar 11 Mar - 20:45

La grande place, d'habituel bondée de monde, elle était composée de plusieurs marchands se répartissant différement autour d'une grande et belle fontaine qui se trouvait au centre de la place. Le sol était constitué d'une multitude de palets, collés les uns aux autres.
Bondée par une lumière intense provenant du soleil, un seul homme ressortait du lot parmi tout les autres; grand, habillé par une longue cape le recouvrant totalement. Son visage était aussi invisible du fait qu'il portait un capuchon sur sa tête, qui envoyait un mystérieux mélange d'ombre et de contraste.
Arborant une immense épée sur son dos, encore plus grande et pratiquement aussi large que lui, les humains s'écartaient lors de son passage, de peur de provoquer une bagarre et d'être ainsi blessé, voir tué. Rien qu'à le voir avec cette allure, il aurait pu inspiré la terreur au plus puissant de l'arène humaine. Il faut bien dire qu'un ange déchu, même méconnaissable ayant ses ailes cachées, inspire une certaine terreur du fait de sa terrible aura, rempli de noirceur d'âme et de ténèbres.
Soudain, les cris d'un homme rententirent, puis les mouvements des hommes et des femmes présents sur la place commencèrent à se diriger vers cette inébranlable agonie.

*Que peut-il bien se passer dans le monde des Hommes. Surement encore une querelle pathétique entre deux guerriers autant minables l'un que l'autre.*

Koshinka se dirigea donc vers la foule et vers les cries d'un homme qui appelaient dès à présent à l'aide, mais personne ne semblaient vouloir vraiment réagir. Pour essayé de s'approcher plus, il déplaçaient les personnes se trouvant sur son chemins, qui poussaient un gromèlement au départ, puis s'écartaient d'eux même une fois qu'ils voyaient à qui ils avaient à faire. Gardant tout de même une certaine distance pour ne pas se faire remarquer par l'agresseur du marchand. Il fallait arrêter cette situation, bien qu'un marchand humain ne laissait jamais filer un client potentiel, il faisait évidement de même avec un voleur ou agresseur, une fois la milice arrivée bien sûr.

*Il faut que je fasse fuir le plus d'humains possibles pour perturber la milice. Je connais bien ce genre de situation. Si un humain meurt ainsi, un ange fera son apparition...et Dieu lui même sait comment je hais les anges.*

Pour faire fuir le plus de monde en faisant une diversion, Koshinka usa d'un de ses pouvoirs d'ange déchu, et donna la mort à toutes plantes qui se trouvait dans le coin, en faisant même grandir quelques unes avec son pouvoir de contrôle de la nature. Les plantes commençaient à se fanner, avant de prendre une teinte noirâtre et de finalement tomber. Pris de panique, la foule s'éloigna laissant seul Koshinka qui ne bougeait absolument pas. Toujours encapuchoné, il ne laissait esquiser aucun mouvement de sa part, très serein et calme, quand soudain, après quelques secondes, laissant ainsi le temps aux derniers Hommes présents de quitter la terrain, il prit son épée et y déposa violement le bout par terre, qui s'enfonça et provoqua une large fissure tout le long du sol.

"Ne le tues pas, sinon nous risquons d'avoir tout deux des problèmes."

Revenir en haut Aller en bas
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Féminin . 42
. 28/11/2007

ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation? [libre]   Mar 11 Mar - 22:43

Les gens commençaient à affluer vers la scène qu’offrait finn, une alternative surement divertissante dans leur vie quotidienne, la curiosité de l’être humain restera toujours la première cause des ses ennuis. L’obstination et l’appât du gain venant non loin derrière, en l’occurrence c’était la première qui avait poussée finuala à venir ici, et la deuxième avait poussé ce commerçant à se retrouver dans cette situation. Revenant peu à peu au calme elle réalisa qu’en fait tout le problème venait du fait qu’elle lui broyait l’avant bras, faut avouer qu’un bonhomme comme lui aurait glapit pour moins que ça. Elle envisageait sérieusement de le relâcher lorsqu’un curieux incident se produisit, toute la végétation environnantes se mit à se flétrir pour finir brulée et morte. Il ne lui fallu pas longtemps pour sentir que cela n’avait rien de naturel, elle savait de tels sort possible, mais qui donc pouvait ainsi détruire ce qui avait mis tant de temps à gagner sa place. Mais l’idée de croiser cette personne l’inquiéta, tant et si bien qu’elle en oublia le malheureux idiot qu’elle tenait toujours fermement.
La foule d’ignare la regarda en murmurant un peu affolés, étaient-ils donc stupide pour penser qu’elle soit la cause de tout cela ! Ne sentaient-ils donc pas cet odeur curieuse, c’était bien la première fois qu’elle la découvrait elle même, mais cela avait quelque chose d’indéfinissable, la seule chose qu’elle pouvait dire avec certitude c’est que ça ne lui disait rien de bon ! Les gens s’écartèrent tous, enfin presque tous, ne restait qu’un individu une grande silhouette sombre, l’odeur émanait de lui, enfin c’était plus complexe qu’une simple odeur en vérité. Il ne bougeait pas et finn en fit de même, le marchand avait cessé de hurler, comme si il lui aussi était conscient que quelque chose n’était pas normal. Elle se sentait piégée comme la proie hypnotisée par le serpent, puis il pris son épée, la leva et l’abattit d’un coup sur les pavés le sol s’ouvrit alors les isolant du reste de la place, l’écart était suffisamment grand pour qu’un humain normal y réfléchisse à deux fois avant de tenter de le franchir. Le fracas ainsi provoqué sortit finuala de sa transe, elle fut surprise de se sentir légèrement tremblante, elle baissa les yeux pour rencontrer le visage apeuré du ridicule marchand. A l’odeur elle pouvait sans peine deviner qu’il s’était fait dessus, quel pathétique créature, c’es alors que la silhouette parla demandant qu’elle épargne le marchand, ce dernier s’empressant alors de prendre la parole d’une voix déformée par la peur.

Oui, madame faite comme ce seigneur le dit..ne me tuez pas je promet je ne dirait rien, je ne vous importunerez plus..pitié…pitié, pitié…

Elle ne savait trop si elle devait rire ou être dégoutée, comment avait-il put penser qu’elle puisse envisager de mettre fin à sa vie. Finuala ne tuait que pour se nourrir ou se défendre, tel est la loi de la nature, donner la mort pour le plaisir est un crime, même si certaine fois cela s’avère bien tentant. Elle regardait toujours la grosse souris, pardon le pauvre homme, et elle le relâcha avant de le faire tomber sans ménagement.

Tu m’écœures, prend tes jambes à ton cou, les promesses d’un lâche dans ton genre n’ont aucune valeur, ce n’ai pas moi que tu devrais craindre mais cet..individu là !

Elle ne lui avait pas accordé un regard pendant qu’elle lui parlait d’une voix froide et pourtant un peu tremblante, elle avait gardé son regard sur cet homme et son épée. Elle entendit le marchand se relever et fuir en courant dans la seule direction encre empruntable derrière elle.

*Finn ? Que se passe-t-il, je ressens un peu de peur et de nervosité ? Tu es en danger, tu as besoin de moi ?*

*Merci de t’inquiéter griffe noire, mais reste là où tu es, je suis juste surprise…*

Comme toujours il se faisait du soucis pour elle, elle aurait surement du lui demander de la rejoindre mais c’était hors de question, il avait déjà consentit assez de sacrifice, tant qu’elle ne saurait pas ce qu’il cherchait alors elle ne mettrait pas en danger la vie de son frère d’âme. Elle pris la décision de parler mais elle réalisa soudain que la milice arrivait à l’autre bout de la place, il ne serait pas intervenu, elle aurait eut droit à une leçons de morale et à être reconduite chez sa mère, mais là ça ne serait pas le cas elle fit une grimace qui reflétait bien son mécontentement.

Qui que tu sois, je te félicite pour avoir compliquer la situation ! Si tu ne veux pas d’ennui tu as une drôle de façon de te comporter ! Je n’ai pas vraiment l’intention de les attendre!


Finalement son père avait peut-être raison la ville était bien plus dangereuse qu'elle ne l'aurait pensé, surtout si l'on ne sait plus vraiment comment les choses y fonctionnent. Qoiqu'il fasse ou qu'il décide elle n'avait nullement 'intention de l'affronter, parce qu'elle n'était pas stupide et parce que ça n'avait aucun intérêt, mais elle ne comptait pas rester là à attendre que la milice se rapproche et puisse l'identifier correctement. Avec les mages présents dans la cité elle ne doutait pas du fait que la place serait bientôt comme neuve. Elle se retourna et d'un bond souple et agile elle se retrouve sur le mur qui se tenait derrière elle, elle ne se transformerait pas pour si peu, et puis elle ne maitrisait pas encore bien sa mutation alors autant utiliser ce qu'elle connaissait. Elle le regarda depuis son perchoir et elle lança toujours sur le même ton mi-ironique mi-énervé.

Libre à toi de rester planté là, après tout c'est toi qui a fais le plus de dégâts ici! Moi je file!

Et sur ce elle s'élança en direction des toits, cherchant refuge dans ce qui l'avait toujours protégé, les hauteurs, sachant bien que ces hommes en armure auraient bien du mal à la poursuivre dans son élément. Aussi à l'aise qu'un chat de gouttière elle s'éloigna rapidement du lieux du crime......
Revenir en haut Aller en bas
{& Newbie
On Eldohlia
avatar
. Masculin . 13
. 07/03/2008
. Mitride

ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation? [libre]   Mer 12 Mar - 13:20

L'arrivée de la milice précipita quelque peu les évennements. En effet malgré que le marchand est été relaché, la milice accourait toujours vers la grande Place Publique. Une dizaine de soldats, armés de lances et d'épées, surement tous d'un niveau juste au dessus de la normale humaine. L'ange déchu n'aurait eu aucun mal à les battres, mais tant d'exitation dans une si grande ville pourrait attirer des personnes fortes désagréables pour lui.

"Je ferai mieux de partir."

Il prit son épée à deux mains, la pointe vers le bas, et assena un grand coups dans le sol, pour y faire un trou d'une certaine grosseur. Il sauta sur celui-ci, et usant d'un de ses pouvoirs, en fit sortir une épaisse racine pour pouvoir y prendre appui et ainsi sauter jusqu'aux toits. Pour ne laissé aucune trace, il absorba la vie de la racine qu'il venait de faire apparaitre, qui se déssécha aussitôt avant de finir comme calcinée. Pour faire perdre l'idée à la milice de les suivre; et aussi pour s'amuser, car il faut le dire, il aimait bien taquiner les pauvres humains; il envoyant une épaisse boule de feu sur l'un pour ainsi faire brûler ses vêtements, sans pour le tuer ou vraiment le blesser.

"Où vas-tu donc comme ça ?"

Il venait de s'adresser à la jeune fille qui parcourait à présent les toits avec une certaine dextérité, ce qui n'était pas vraiment le cas de Koshinka, n'étant pas vraiment à son aise sur des dalles tenant à moitié et risquant de chuter d'environ quatres mètres à chaque fois qu'il posait un pied sur une autre dalle.

*Je vais surement bientot devoir retirer cette vulgaire cape et me dévoiler. Utiliser mais ailes serait surement plus adéquat à la situation.*

Comme il l'avait prédit, et galopant à un rythme soutenu pour pouvoir suivre la jeune femme, une dalle se déroba sous ses pieds, et il glissa, tombant même du batiments. D'en haut on pouvait apercevoir la cape voler dans les airs, mais sans son possesseur, seulement poussée par le vent. Des battements d'ailes, puissant et claquant, pas comme ceux d'un oiseau, encore plus assourdissant. L'Ange Déchu se tenait à présent dans les airs et venait de dévoiler son apparence. Il arborait deux ailes, grandes et studieuses. L'une était d'un noir intense, ténébreux, et l'autre était d'un blanc pur pouvant rivaliser avec la lumière du soleil.

"Je crois bien que je suis démasqué..."
Revenir en haut Aller en bas
{& Eldohlien/ne
Sans Guilde
avatar
. Féminin . 42
. 28/11/2007

ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation? [libre]   Mer 12 Mar - 16:50

Il semblait bien qu’il avait choisi le même chemin qu’elle, pourtant il n’avait pas vraiment l’air d’être coutumier de ce genre de balade, du moins c’est l’impression qu’elle eut en tournant la tête quand il lui adressa la parole. Devait-elle lui répondre, puisqu’en fait elle même n’avait aucune idée de l’endroit vers lequel elle courait, ce qui n’était pas forcément un bonne chose d’ailleurs. Elle en était à se demander si elle ne ferait pas mieux de s’arrêter pour réfléchir, surtout qu’il n’y avait personne en vu derrière eux et se faire suivre de la sorte l’ennuyait un peu. Elle stoppa un peu brutalement en entendant un bruit de chute derrière elle, elle s’en était un peu douté, mais même si elle ne savait rien de cette personne en dehors du fait qu’elle la mettait mal à l’aise, elle ne pouvait pas le laisser comme ça. Finuala fit volte face et s’approcha un peu pour voir si il y avait encore quelque chose à sauver, elle doutait sérieusement qu’une chute comme celle là arrête ce type. Ce qui ne l’empêcha pas d’être surprise lorsqu’il refit son apparition elle recula un peu précipitamment et glissa sur une des dalles. Elle continua à reculer se servant de ses bras et de ses pieds sans quitter des yeux la personne qui battait des ailes légèrement au dessus d’elle. Grandir dans une foret ne signifie pas non plus qu’on ignore tout, et surtout quand ça concerne plutôt directement l’histoire de son peuple. Cela étant Weil ne lui avait jamais parlé d’ange avec des ailes noires, enfin avec une aile noire, elle se releva et continua à reculer jusqu’à heurter une cheminée. Machinalement elle chercha ses saïs mais elle ne les avait pas pris, ne pensant pas en avoir besoin pour se balader en ville, que pouvait-il bien lui vouloir, en même temps le meilleur moyen d’avoir la réponse à cette question était surement de la poser.

Que..qu’est ce que tu me veux ?

Bon au moins elle arrivait encore à parler, l’inquiétude qu’elle éprouvait pouvait paraître un peu déplacée, puisqu’il n’avait pas vraiment montré une attitude hostile, mais il n’avait pas non plus l’air franchement amical. Et puis les ange n’avait jamais rien apporté de bon aux métamorphes, en dehors de l’extinction quasi complète, d’un autre coté s’il décidait l’option de la confrontation elle était bien consciente qu’elle ne serait probablement pas de taille. Ce qui ne l’empêcherait pas de se défendre elle n’était pas non plus un chaton sans défense. Ca lui coutait tout de même de l’admettre mais la fuite resterait la meilleure solution en vu de préserver sa survie.


Tu n’as pas mieux à faire que de me courir..enfin voler après ? Et serais vraiment curieuse de savoir ce que quelqu'un dans ton genre fait par ici.

Elle jetait des coups d'œil autour d'elle tout en parlant cherchant des yeux ce qui pourrait s'avérer la meilleure issue possible en cas de besoin, et elle réalisa d'un même coup que la rue dans laquelle était tombée la cape de ce type était assez passante. Des voix s'élevaient et les gens ne tarderaient pas à lever les yeux, décidément attirer l'attention devait être une seconde nature chez lui. Elle avisa un peu plus loin le toit plat de ce qui devait être un genre d'entrepôt. Au moins là dessus il pourrait se poser, et risquerait moins de se faire repérer.

Tu le fais exprès? Tu crois peut-être que les gars qui vole avec une épée démesurée dans le dos c'est dans le genre discret? Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, tu es au dessus d'une rue.

Elle haussa les épaules et sans plus attendre se laissa glisser sur l'autre pan de la toiture avant de sauter sur le toit suivant, ré-effectuant la manœuvre deux trois fois pour atteindre le toit qu'elle avait repéré un peu plus tôt. Il n'aurait aucun mal à la suivre, la rumeur de l'incident de la place s'était déjà surement propagée, connaissant la tendance des gens à tout déformer elle se doutait bien qu'ils seraient tous les deux mis dans le même sac. Il n'y avait vraiment que le marchand qui pourrait la décrire clairement mais cela serait bien suffisant pour qu'elle soit poursuivit.
Revenir en haut Aller en bas



ID Eldohlien ( cliquez )
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation? [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à la civilisation? [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Mhyateî Keíyh Eldohlia• :: ✖ Archive RP 2oo9 :: #~ L' Île centrale ~# :: ~¤ Place Publique ¤~-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit