AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 {& History of Mhyateî Keìyh Eldohlia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MKEbot
{& ROBOT
Maître du Jeu - PNJ
{& ROBOTMaître du Jeu - PNJ
avatar
. Masculin . 150
. 26/04/2007

ID Eldohlien ( cliquez )

. Sweet Melody .
:
1000/1000  (1000/1000)
:
1000/1000  (1000/1000)
:
MessageSujet: {& History of Mhyateî Keìyh Eldohlia   Sam 10 Avr - 20:18

• History of Mhyateî Keìyh Eldohlia •


« Au commencement »

Histoire crée par les fondateurs de MKE


    Bien avant la naissance de notre système solaire actuel, les Dieux créèrent le système Mhyko.
    Sa planète la plus habitée était Mhyateï Keíyh Eldohlia, dite Eldohlia. C’est son histoire que nous allons vous compter.


    Les Dieux avaient eut envie de gâter cette petite planète. Couverte en grande partie par l’eau, elle bénéficiait d’un écosystème très riche et très diversifié. Toutes sortes de climats, de terres et d’habitats y étaient représentés si bien que la diversification des espèces qui s’y étaient épanouies était à peine croyable : humains, métamorphes, lutins, elfes, dryades, monstres etc., sans parler de la faune, de la flore et des « évolutions » de certaines espèces, comme par exemple les humains qui devenaient parfois des sorciers. Bien sûr comme partout il y avait une espèce ‘dominante’. A la fois crainte, respectée et admirée : les elfes. Ce rang leur était dû à leur ancienneté sur Eldohlia, c’était en effet l’une des première races à être apparu sur la planète. Mais ce qui impressionnait le plus les autres c’était leurs capacités : ils pouvaient lire l’avenir, avaient une durée de vie impressionnante et leurs connaissances en soin et la maitrise de leurs pouvoirs étaient tels qu’ils étaient presque invincibles. Une race bénie des dieux disait-on, une race éternelle.
    Eldohlia était pour ainsi dire divisée en deux factions : les êtres bénéfiques vivants sur terre, la faction Álmos et les êtres maléfiques vivants sous la terre, la faction Ohanzee. La paix régnait alors entre les deux camps, chacun avait son territoire et semblait s’en contenter.

    Mais il serait utopiste de penser que tous coulaient des jours heureux sur Eldohlia.
    Ainsi certains avides de pouvoir supportaient mal la supériorité acquise des elfes et les trouvaient arrogants, sans pour autant jamais oser remettre leur pouvoir en question. Mais tapis dans l’ombre de la faction d’Ohanzee la menace grandissait.


    En vertus de quoi les elfes seraient les seuls à être puissants ? De plus cette soi-disant supériorité donner l’avantage aux Álmos ! Combien de temps encore allait durer cette mascarade ?!
    Si l’on en croit un proverbe « un seul grain de riz peut faire pencher la balance » et c’est ici, dans cette maison reculée sur une des îles qui entouraient Liës (île principale d’Eldohlia cf. carte) que la rancœur d’un seul homme allait mettre en péril l’équilibre millénaire de Mhyateï Keíyh Eldohlia. C’était un vieux sorcier qui avait une haine profonde des êtres bénéfiques et en particulier des elfes. Personne n’a jamais su d’où lui venait cette colère mais c’était son moteur, toute sa vie il avait réfléchis à un moyen de renverser la tendance et à force de persévérance il y parvint. Aujourd’hui encore le détail sur la création de cette abomination nous est inconnu, mais les rumeurs sont telles que personne ne cherche réellement à savoir d’où est venue cette puissance maléfique. Notre sorcier avait réussit à créer une chose qui pouvait le rendre ni plus, ni moins maître de cette planète. Le Sceptitium, en apparence un simple sceptre, renfermait une puissance qui défie toute imagination, il avait là de quoi asservir les deux factions. Voilà l’arme qui pouvait détruire Eldohlia.

    Pour sortir de l’ombre le sorcier n’attendit pas et en peu de temps les îles alentours de Lïes furent ravagées. La nouvelle se répandit malgré le nombre de morts et dans les contrées voisines on se prépara à l’assaut. On ne parlait plus que ce cauchemar venu des ténèbres pour détruire Eldohlia. Mais le sorcier n’avait pas l’intention de détruire la planète, mais plutôt d’instaurer un régime de la terreur dont il serait le dictateur. La résistance s’organisa alors, c’était le sorcier contre le reste du monde. Le nombre de pertes fut incommensurable et le visage d’Eldohlia s’en trouva grandement changé.

    C’est alors qu’Elwen entra en scène. Elle était une jeune princesse elfique dont la sagesse et le courage était exemplaire, une enfant que même ceux de sa race admiraient. Si elle n’était pas la seule à avoir compris que c’était le sceptre était le nerf de la guerre, ce fut la seule qui osa se lancer, dans une mission que l’on pourrait qualifier de suicidaire. Alors que des armées entières avaient échoué contre le sorcier, elle monta au front accompagnée de quatre guerriers avec pour seule assurance le fait que « les dieux sont du côté du peuple ». Elle semblait si sûre d’elle que personne ne s’opposa à son initiative, malgré la peur qui tenait son peuple le courage et la volonté d’Elwen représentait la dernière lueur d’espoir d’MKE. Chacun apporta son aide : on fabriqua pour elle et sa compagnie des armes et des armures, toutes les informations accumulées depuis le début de la guerre sur le sorcier et son sceptre lui furent données, etc. Tout ce qui aurait pu être fait pour mettre le maximum de chances du côté de l’elfe avait été fait, à présent c’était à Elwen et son équipe de jouer.
    C’est durant une période d’accalmie qu’elle se mit en quête du repère du sorcier. Il avait pris pour habitude de s’installer dans la dernière contrée conquise en prenant tout de même soin de se cacher, au cas où des rebelles ou des opposants tenteraient quelque chose. Lorsqu’elle lui mit la main dessus le plan fut simple et basique : le prendre par surprise en se jouant de son manque d’informations sur cette nouvelle équipe, voler et tuer le sorcier. Si le plan coulait de source, l’issue du combat restait incertaine mais grâce à leur courage et à l’aide de quelques rebelles la mission fut un succès après deux jours de combats et de courses poursuites. Malheureusement l’un des coéquipiers d’Elwen perdit la vie lors de ce combat, il est encore aujourd’hui considéré comme un héro.

    Elwen partie avec ses trois guerriers au volcan le plus proche et y jeta le Sceptitium afin que pus jamais un tel massacre ne se reproduise. Seulement cet acte n’eut pas l’effet escompté. Le volcan expulsa le sceptre en plusieurs morceaux avant d’entrée dans une irruption qui tua deux des guerriers et dont Elwen et son dernier compagnon échappèrent de justesse. Quand une semaine plus tard l’irruption se calma Elwen et le guerrier partir en quête des morceaux du sceptre, la jeune elfe avait une idée en tête. Lorsqu’ils rassemblèrent la totalité des morceaux du sceptre, 19 morceaux au total, Elwen les réparties équitablement entre chaque races d’Eldohlia. Ainsi chaque espèce possède un morceau du sceptre que l’on appel les talismans, ils augmentent les pouvoirs de quiconque les touche…

    Pour éviter qu’une guerre n’éclate à nouveau il faut revoir notre organisation, plus d’équilibre, plus de respect. Nous ne pouvons permettre qu’il y ait de telles pertes sur notre terre.

    Jusqu’à lors les Álmos et les Ohanzee étaient deux factions regroupant plusieurs races. Chaque race avait son chef mais personne ne supervisaient le tout, il y avait bien le haut conseil qui regroupait tous les chefs de races mais il aurait fallut deux représentants emblématiques pour les factions. Il fallait désigner ces chefs dans le haut conseil et c’est dans le brouhaha des « moi-je » qu’une idée saugrenue surgit d’une bouche et mis tout le monde d’accord.
    Toutes les races étaient devenues puissantes grâce aux talismans mais certaines se détachaient tout de même encore du lot notamment les métamorphes, les drows et les elfes bien sûr. C’est donc entre ses trois races que tout allait ce jouer : le chef des métamorphes devra faire un enfant à la chef des drows et la chef des elfes. Les deux enfants devront être élevés comme des frères et sœurs afin que le lien de sang et l’amour qui les uniraient les empêche de se battre le jour où ils seront à la tête des factions…

    C’est ainsi que Kemono chef des métamorphes fit un enfant à Yajuu la chef des drows puis pour les elfes, Lumila leur chef étant trop veille, ce serait à sa fille, la princesse Elwen, héroïne d’Eldohlia, à qui ferait un enfant. 9 mois plus tard naissaient les petites Miyako, fille de Yajuu et Sayuki fille d’Elwen. Miyako et Sayuki furent élevées ensemble dans l’unique but de préserver la paix pour les générations futures d’Álmos et d’Ohanzee. Les deux petites reines s’entendaient à merveille mais montrèrent très tôt de grandes différences de caractère Miyako était le ying et Sayuki serait le yang. Elles eurent conscience très jeunes de la tâche qui leur était imputé et de l’importance de se montrer tolérantes l’une envers l’autre mais au fil des années le fossé entre elles commençaient à se creuser. Leur patrimoine génétique les rendaient foncièrement différentes, pour exemple marquant à la mort de leur père Kemono, Sayuki fut anéantie par la peine alors que Miyako, bien qu’elle aimait son père, ne laissa rien transparaître en bonne reine de l’ombre….Heureusement l’amour qui les unissaient résistait malgré tout. C’est à 18ans qu’elles devinrent officiellement reines et que donc, chacune devant s’occuper de sa faction sur ses terres elles furent séparées.

    Chacune de leur côté gagnèrent en puissance et en autorité, leur métissage leur donnaient un avantage considérable sur les autres malgré leur jeune âge. Elles faisaient preuve de sagesse et de vigilance ainsi après plusieurs années elles décidèrent de reprendre les talismans à toutes les races et de les cacher sur Eldohlia afin que les quelques guerres de races naissantes cessent. Cette mission fut confier à deux elfes connu pour leur fait d’arme : Lilo Jazzilde, jeune elfe bénéfique méritante, et Ino Kaï, jeune elfe des ténèbres courageux, que fut incombée cette tâche. Tout deux très dévoués à leurs reines respectives et ayant déjà travaillé ensemble obéir dans la minute. Ils partirent des mois et des mois parcourir toute la planète île pour cacher les talismans. Eux seuls savent où ils se trouvent et encore aujourd’hui personne n’a pu remettre la main dessus.

    C’est par un beau jour de printemps, sans que personne ne puisse rien y changer qu’Elwen, mère de Sayuki, se fit abattre par un monstre qui recherchait les talismans. Cet événement annonça le début de la fin du règne des deux petites reines.
    Le monstre venant des contrées de la faction d’Ohanzee Sayuki tint Miyako pour responsable de la mort de sa mère. La reine d’Álmos rongée par la tristesse et la colère se montra de plus en plus injuste envers sa sœur et sa faction venant même jusqu’à interdire que des Ohanzee ne mettent les pieds chez les Álmos. Elle voulait qu’ils restent sous terre à tout jamais. Miyako sentant le danger venir sur les siens décida alors de répliquer comme la plupart des chefs d’état le ferait, elle déclara la guerre à sa sœur.

    Le peuple crut à la fin du monde paisible d’MKE, jamais plus la paix ne reviendrait fouler leur terre. Quand tout espoir à disparu on dit qu’il ne reste que la prière… peut être aurait-il mieux valu de ne pas appeler les Dieux.

    Cette guerre fut presque plus atroce que celle vécut par la belle Elwen car personne n’y était réellement préparé, et elle ne dura qu’une semaine…
    Si en plusieurs millénaires d’existence les Dieux n’étaient jamais intervenu, ils le firent cette fois-ci. Trop de sang avait coulé et avait rendu les terres stériles, trop de vies avaient été gâchées inutilement il fallait que tout cela s’arrête. Si ces êtres n’étaient pas capable de s’entendre entre eux et de protéger leur planète alors peut être finiraient-ils par trouver un terrain d’entente pour survire. Les Dieux les punirent et une période de fléau s’abattis sur MKE. Itzamna plongea Eldohlia dans le noir durant 29 jours et 29 nuits si bien que la guerre stoppa dans la minute. Les populations apeurés parlaient de fin du monde et il n’avait pas tord les Dieux préparaient la fin de « leur monde ».
    Kisin déclencha un tremblement de terre qui sépara les îles de Lïes et la partie sud de la planète, aujourd’hui on peut encore voir les ruines de Cascada sur cette île, par ailleurs sur la côte Est on voit encore la faille dévastatrice. Les Dieux laissèrent une chance aux deux petites Reines de ce repentir mais Miyako refusa ne voulant pas reconnaitre sa part de responsabilité elle fut châtié par Kisin. Il la fit la transpercer par la foudre et scella son esprit dans un volcan. Quant à Sayuki elle fut plus sage et plus maligne elle accepta ses erreurs et fut épargnée les Dieux la jugeant plus responsable que Miyako. Sous réserve d’offrir des jours meilleurs à MKE elle ne subira pas le même sort que sa défunte soeur. C’est épaulée par Lilo qu’elle fonda la citée d’Astiria à l’ouest où la faction des êtres bénéfiques se rassembla.
    De l’autre côté des fidèles de reine de l’ombre fondèrent la ville de Sytiasys au pied du volcan où son esprit été emprisonné à jamais. Des villes se reforment peu à peu, ainsi on trouve deux nouvelles capitales qui se sont construites après la destruction de Cascada : au nord Alandor où vivent les humains et Di Venti au sud sur la presqu’île. Plusieurs petits villages s'étaient alors créés aux alentours des capitales

    L’ère des deux sœurs pris définitivement fin lorsque Sayuki se retira d’elle-même après une réunion avec le haut conseil. Il lui était trop pénible de gouverner sans sa sœur et souhaitait à présent se recueillir sur le souvenir de sa famille et ne plus être le vestige d’une expérience ratée. Elle désigna elle-même un « successeur » temporaire à son poste : Lilo qui devra assurer une régence et diriger le haut conseil le temps qu’ils arrivent à élire deux nouveaux dirigeants pour les deux factions. Mais un matin sans crier gare Lilo disparue sans laisser aucunes traces, 20 ans après sa disparition les recherches furent totalement abandonnées. Il fallait se rendre à l’évidence même si les elfes ont une durée de vie immense si 20 ans après on avait toujours pas la moindre piste c’est qu’elle était sans doute morte. Elle emportera avec elle le secret de l’emplacement d’une partie des talismans. Seul Ino, dernier témoin de cet époque mouvementé, sait où sont les autres.
    Le haut conseil composé des chefs de ville dirige maintenant les deux factions. Tirant une leçon des événements du passé et portant le deuil de leurs espoirs sur les deux petites reines, chaque décision est réfléchie, mesurée et appliquée avec prudence. Si l’équilibre sur MKE est encore fragile tout le monde y mets du sien car tous vivent dans la crainte de revivre une période de calamité. Surtout quand les nuits sans lunes le volcan qui scella l’esprit de Miyako se réveille et que l’on sent l’odeur du souffre jusqu’à Astiria.

    Voici maintenant 400 ères qui ont passées.

    Nous sommes à l'aube de l'ère 689. Les factions se sont renforcés, le commerce entre les villes fleurit tellement que des chefs ont été promus pour diriger les villes et villages.
    Depuis quelques aires, un bruit court sur Eldohlia, la rumeur dit que le Roi Yonis d'Astiria aurait adopté une jeune fille de sang impur, une trahison dans la haut société !
    De l'autre côté des terres, le volcan de Sytiasys se serait réveillé, ce qui d'après les sages, annoncerait un mouvement de peur. Un fort mouvement de révolte se fait sentir sur Eldohlia, quelques messes basses disent de part et d'autre que la fameuse inconnue serait sortie de la faille millénaire. Qui donc croirait des idioties pareilles ?
    Pris de peur, de nombreuses guildes se créèrent de chaque côté d'Eldo, parmi elles, on peut entendre parler des Kheyzas, surement la plus grande Guilde Ohanzee à ce jour, des Ulmèques et des Nappatecutlis grande Guilde Álmos.. Tous et toutes sont partie dans la conquête des terres, des pierres et du commerces sur Eldohlia.

    Une vielle légende raconte l'histoire des anciens, cette fameuse histoire qui provoqua la colère des dieux, pourtant jamais personne ne réussie à retrouver ses fameux talismans si sacrés. Quelques guildes de pirates s'essayèrent à les retrouver, mais toujours sans succès .. Serez-vous de la partie ?!


Tous droits réservés ©
Ce texte est écrit par LILO & ELVYNN avec l'ancienne histoire de SAYUKI
et appartient aux Administrateurs de Mhyateî Keíyh Eldohlia
Toute reproduction, partielle ou complète est Interdite !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

{& History of Mhyateî Keìyh Eldohlia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Mhyateî Keíyh Eldohlia• :: { How to use it . :: ✖ Préface :: ✖ Contextes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit